Menu de navigation principale Menu de navigation de la rubrique Contenus de cette page Mairie, coordonnées et horaires
 
 
Accueil > ACTUALITES > Ca s'est passé dans le 20e > Soirée de soutien aux travailleurs sans papiers

Soirée de soutien aux travailleurs sans papiers

Vendredi 3 avril 2009, la mairie du 20e a réaffirmé son engagement aux côtés des travailleurs sans papiers de l’arrondissement lors d’une soirée de mobilisation organisée en salle des fêtes avec la CGT et le comité des sans papiers du 20e.

Le 20e arrondissement, comme beaucoup d’autres villes de France, accueille de nombreux migrants en instance de régularisation, et qui participent activement à l’économie, à la production de richesses et à la vie citoyenne.

Au printemps 2008, des travailleurs sans papiers d’une entreprise de nettoyage située dans le 20e arrondissement sont entrés en grève à l’instar d’autres travailleurs en région parisienne. De nombreux associations, organisations, élu-es et citoyens du 20e se sont fortement mobilisés avec la CGT pour demander la régularisation de ces salariés.

En juin 2008, une grande soirée de soutien a été organisée à la mairie du 20e et un vœu a été adopté à l’unanimité au conseil d’arrondissement afin de demander à la Préfecture de police de Paris que l’ensemble des 51 dossiers des travailleurs sans papiers de cette entreprise soit examiné sans délais en vue de leur régularisation.

Grâce à cette forte mobilisation, plusieurs travailleurs ont pu être régularisés mais de nombreux dossiers restent encore en attente tandis que plusieurs salariés vivent dans l’angoisse d’un licenciement.

Face à cette situation, une nouvelle soirée de soutien a été organisée vendredi 3 avril en salle des fêtes de la mairie avec la CGT, le comité des sans papiers du 20e ainsi que l’ensemble des organisations, collectifs et associations qui les soutiennent dans l’arrondissement.

Frédérique Calandra, Maire du 20e, a réaffirmé l’engagement de l’ensemble des élu-es de la majorité aux côtés des travailleurs sans papiers de l’arrondissement et a salué l’action des nombreux soutiens, organisations syndicales et réseaux citoyens. "Ensemble nous pouvons, nous devons faire bouger les choses. Même si le combat paraît inégal, de premières victoires, même largement insuffisantes, sont venues nous rappeler que la machine à exclure les travailleurs sans papiers pouvait s’enrayer" a-t-elle déclaré.



 

Fichiers en téléchargement



 
 

Ca s'est passé dans le 20e