Ville de Paris

Évènement

Jeudi 12 mai : conférence- Projection Jaber Al Mahjoub, maître de l’art brut

Mise à jour le 10/05/2022
Génie de l’art brut, artiste peintre prolifique du 20e, Jaber nous a quittés en 2021. Son œuvre fleuve continue à rayonner. Pour lui rendre hommage, une exposition de ses œuvres est en cours sur les murs extérieurs du Pavillon Carré de Baudouin jusqu'au 19 mai 2022. Celle à la mairie du 20e est désormais close.

Conférence-projection « Jaber, maître de l'art brut »

Jeudi 12 mai, la Mairie du 20e et Bertrand Bellon vous convient à une soirée exceptionnelle au Pavillon Carré de Baudouin à l'occasion de la clôture de l'exposition en hommage à Jaber Al Mahjoub, peintre majeur de l'art brut et singulier et figure du 20e arrondissement. Réservez vos places pour la conférence-projection, « Jaber, Maître de l'art brut »
📅 Jeudi 12 mai
🕑 à 19h
📍 Auditorium du Pavillon Carré de Baudouin, 121 rue de Ménilmontant
⚠️ Réservation obligatoire 👉 Cliquez ici

Une projection de 2 films courts du cinéaste Patrice Velut sur la vie de Jaber précèdera une discussion avec des invités exceptionnels.
Avec Martine Luzardy, directrice de la Halle Saint-Pierre, Pascal Bello, galeriste et auteur de l'essai « Au pays des mille et un Jaber » et Françoise Monnin, journaliste et critique d'art, rédactrice en chef de la revue Artension, seront abordés l'histoire et l'actualité de l'art brut, ce mouvement artistique alternatif et inventif porté par des autodidactes.

Un pot convivial clôturera la soirée.
📍 Murs extérieurs du Pavillon Carré de Baudouin, 121 rue de Ménilmontant
📅 Du 20 janvier au 19 mai 2022
Un hommage décidé en Conseil d'arrondissement
Lors du Conseil d'arrondissement du 3 novembre, la majorité a fait voté un vœu pour qu'un hommage soit rendu à Jaber dans le 20e arrondissement au Pavillon Carré de Baudouin et en mairie du 20e pour honorer cet artiste qui aimait le 20e.

Jaber, peintre et poète, génie de l’art brut

JABER
JABER

Où vas-tu nuage ?
- Je ne sais pas, enfant.
Je fais mon voyage avec tout le vent.
Mais, où que je parte, je ferai quelque bien. Le reste n’est rien.

Jaber
Jaber a eu 2 patries. Il gardait la Tunisie au cœur, et vouait une adoration pour la France, son pays d’accueil.

Le Paradis, la Tunisie et dieu merci, le soleil brille en Tunisie !

Jaber

Paris c’est toujours Paris. Paris mon amour, Paris mon jardin !

Jaber

Une reconnaissance internationale

Dès les années 1980, il a bénéficié, grâce à Jean Dubuffet, d’une reconnaissance au-delà de nos frontières.
Son œuvre est présente dans une trentaine de pays, dont les plus importants musées d’art brut, en Suisse, États-Unis, Canada, Japon, Chine, France … et dans la rue du retrait, quartier de Ménilmontant.
JABER
JABER

C’est beau c’est le destin, c’est là-haut.
Il y a un bon dieu ; le même pour les Juifs, les Arabes, les Chinois.

Jaber
Commissaire de l'exposition
Bertrand Bellon, le commissaire de cette exposition et ami de toujours de l'artiste, est lui-même artiste et universitaire. Il peint, photographie, écrit, enseigne et voyage.

Jaber, artiste illettré et poète

Artiste analphabète et illettré, poète, humaniste, il a suivi, de près et avec humour, la vie politique ; celle de la cité. C’était un homme de la rue, avec la dignité d’un seigneur.
Jaber est l’un de ces migrants qui font la richesse de nos territoires.
JABER
JABER

Mon père était de Sousse.
Moderne, il était chômeur.

Jaber
Jaber était un artiste pauvre qui vivait au jour le jour. Il vendait quotidiennement les peintures faites le matin. Il n’avait pas d’argent mais entretenait ses « bases » chez suffisamment de partenaires pour ne jamais trop manquer de rien.
JABER
JABER

L’art sort de la misère.
Si tu manges tout le temps, tu ne peux pas produire.

Jaber

Un artiste philosophe

Jaber était un artiste philosophe : un héritier de Socrate et de Diogène (avant JC), tout autant que Mouna Aguigui, bien connu dans les années 60 à 80 au Quartier Latin.
JABER
JABER

Les gens courent l’un après l’autre :
le gros mange le petit et la vie continue.

Jaber
C'était un homme d'esprit qui aimait plaisanter et réfléchir avec de courtes réflexions sur la vie quotidienne, artistique, sociale et politique, teintées de poésie.
JABER
JABER

Je travaille pour donner la nature au peuple. Le peuple a besoin de Jaber. Je suis le roi de la rue.

Jaber

Un immense champ de couleur

Chaque toile est un immense champ de couleurs vives, sans perspective ni dessin abouti. L’acrylique se pose sur tout support à portée de main : toiles, mais aussi cartons, boites, bouteilles ou chaussures trouvées dans les poubelles.
JABER
JABER

T’as compris la peinture,
mais c’est mieux si t’as pas tout compris

Jaber
Il peignait le soir et à l’aube. Pendant la journée il transportait, dans un sac Tati, ses œuvres destinées à une galerie, un bouquiniste, un passant, une librairie, un restaurant, les Puces de Clignancourt et naturellement la Halle Saint-Pierre.

Je suis libre, je me fous de l’argent. Je suis né riche.

Jaber
On a toujours besoin d’un plus petit que soi. Dans ses peintures, on retrouve, isolés ou dans une suite de trois exemplaires, les poissons, souris, chats, chameaux ; et bien sûr l’âne (ici, des toiles de 180 x 60cm).

Jaber est un âne. On a besoin des ânes. L’âne, c’est ma première voiture ;
c’est la voiture de Jésus.

Jaber
Roi de la couleur, Jaber n’a jamais appris les couleurs primaires, ni les règles de leur mélange.
Il n’utilisait pas du jaune, mais « du soleil » ; pas du vert, mais « du nature ». Il plaçait d’abord les couleurs les plus claires, puis les autres dans un ordre apparemment aléatoire, jusqu’à s’exclamer : « ça respire » ou « ça, c’est pour dix mille ans ».
JABER
JABER

Picasso, c’est Picasso ; moi je suis tous les petits villages du monde, tous les pays du monde, tous les chômeurs du monde.

Jaber

Un artiste joyeux et généreux

C’était un artiste riche d’une incroyable capacité à communiquer aux autres sa joie de vivre.
JABER
JABER

Je suis un docteur :
Les gens, quand tu les fais rire et que tu mets la couleur, ils ne sont jamais malades.

Jaber
C’était un artiste public qui vivait en solitaire ; il avait des centaines d’amis qui ne demandaient qu’à le rencontrer… sans jamais parvenir à le suivre. À la fois égocentré, mais d’une générosité sans pareille.
JABER
JABER

L’art donne du courage à toute la famille.
Ça donne même du courage pour le chômeur.

Jaber

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations