Ouvrir la recherche
Actualité

Le Festival au Carré prolongé

Mise à jour le 27/10/2021
La mairie du 20e est fière de lancer son premier « Festival au Carré » au Pavillon Carré de Baudouin. Au programme : de la musique, du théâtre, de la danse, des expositions, de l'art urbain, des projections et des ateliers pour les enfants. Il est prolongé jusqu'au 11 décembre.
Festival au Carré joue les prolongations
Face au succès rencontré par le festival, un certain nombre d'événements sont prolongés jusqu'au 11 décembre au Pavillon Carré de Baudouin :
- L’exposition « Territoires d’artistes », des Ateliers du Père Lachaise Associés, des Artistes de Belleville et des Artistes de Ménilmontant
- L'installation « Le salon volant », du musicien Alexis Paul
- Les projections de courts-métrages, du Labec hors les murs
- L’œuvre « Écologie culturelle », de l’artiste Rouge

L'occasion également d'admirer sur les murs extérieurs du Pavillon Carré de Baudouin :
- « Réanimé », l'exposition photographique et sonore, qui montre les moments exceptionnels qu’a vécu le personnel soignant du service de réanimation de l’hôpital Tenon pendant la pandémie, réalisée par les artistes Viviana Morizet et Constance Labbé.
- la fresque d'Apôtre, rue de Ménilmontant, le long du Jardin Carré-de-Baudouin, avec ses lignes d'écriture à perte de vue.
Après une année d’activité ralentie par les confinements successifs, le Pavillon accueille à l’automne des artistes et des partenaires de l’arrondissement autour d’évènements joyeux et fédérateurs.
Au programme : de la musique, du théâtre, de la danse, des expositions, de l'art urbain, des projections et des ateliers pour les enfants. Cet événement gratuit et ouvert à toutes et à tous sera aussi l’occasion de découvrir la création artistique locale à travers des performances spectaculaires, variées et pour la plupart inédites, créées pour l’occasion.

Nous souhaitons au public et aux artistes un excellent festival !

Pavillon Carré de Baudouin
121 rue de Ménilmontant
75020 Paris
Bus
96 et 26, arrêt : Pyrénées-Ménilmontant
Métro
Pelleport, ligne 3B
Gambetta, ligne 3

Expositions et animations permanentes

Les expositions et animations permanentes sont à découvrir du mardi au samedi de 14h à 18h (jusqu’à 19h le jeudi) du 14 au 30 octobre.
Sans inscription préalable et sur présentation d’un pass sanitaire valide.

L’exposition « Territoires d’artistes » // arts visuels

Une exposition des Ateliers du Père Lachaise Associés, des Ateliers des Artistes de Belleville et des Artistes de Ménilmontant
Du 14 au 11 décembre, du mardi au samedi de 14h à 18h (jusqu’à 19h le jeudi)
Au rez-de-chaussée du Pavillon Carré de Baudouin
APLA AAB ADM
Julie–Edwige Lefebvre
L’exposition « Territoires d’artistes » réunit les Ateliers du Père Lachaise Associés, les Ateliers des Artistes de Belleville et les Artistes de Ménilmontant qui se racontent et donnent à voir une centaine d’œuvres variées, l’occasion de découvrir la richesse et la diversité de la création au sein du 20e arrondissement.
Dans l’histoire récente de l’Est parisien, de nombreux artistes ont investi des espaces pour y créer leurs ateliers. Certains de ces peintres, sculpteurs, graveurs, céramistes, photographes, plasticiens se regroupent en associations.

Ces artistes "ouvrent les portes de leurs ateliers" au public, comme autant de repères dans la ville. Ils partagent leurs œuvres et leur espace de création, souvent d’anciens ateliers d’artisans, des boutiques, des ateliers d’arrières-cours, voire leur logement. Des projets voient le jour dans d’autres lieux et villes, avec d’autres artistes : expositions, événements, éditions.

Le salon volant // installation et performances musicales

Par Alexis Paul
Du 14 au 11 décembre, du mardi au samedi de 14h à 18h (jusqu’à 19h le jeudi)
Au 1er étage du Pavillon Carré de Baudouin
Le salon volant par Alexis Paul
Alexis Paul
Vaisseau contemporain et poétique, moyen symbolique de parcourir des mondes ou simple moment de lévitation ; sans limite de genre, sans périodicité, sans cadre. Le Salon Volant est un projet de programmation multiforme et nomade développé par le musicien Alexis Paul. Inspiré par l’image légendaire du tapis volant, il est pensé comme un espace concret qui héberge l’imaginaire où, le temps d’une soirée ou plus, installations et performances musicales viennent habiter et transformer l’espace. Après le Cinéma Louxor, les Dominicains de Haute-Alsace, le Parc Naturel Régional du Haut-Jura et l’ancienne Fonderie de Bagnolet, le Salon Volant investit le Pavillon Carré de Baudouin, emportant avec lui son cortège de lumières, des rives méditerranéennes aux volcans du Caucase.

Le Labec hors les murs // diffusion de courts métrages

Du 14 au 11 décembre, du mardi au samedi de 14h à 18h (jusqu’à 19h le jeudi)
Dans la black box du Pavillon Carré de Baudouin
Courts métrages Le Labec - l'association PLUS LOIN s'efforce
Le Labec
Implantée sur les Portes du 20e, l'association Plus Loin s'efforce de donner aux individus les moyens de se regrouper et de faire vivre des projets collectifs, pour que chacun puisse agir sur son lieu de vie et devienne ainsi acteur de son territoire.
Depuis 2015, le Labec (LABoratoire D'Expression et de Création de l'association Plus Loin) favorise la pratique artistique et accompagne les jeunes des quartiers prioritaires aux métiers du cinéma.
En mai 2020, le Labec a lancé les film'impros, proche du processus mis en place lors des ateliers de scène : 1 situation, 1 lieu, et 2 ou 3 acteurs parmi les jeunes du Labec. Ces film'impros permettent de mettre en avant le jeu spontané et naturel des jeunes talents du Labec, dans des situations à enjeux dramatiques forts.
Une sélection de film'impros réalisés en 2020 et 2021 est projetée en continu sur toute la période du festival dans une salle dédiée, la « black box ».

L’œuvre « Écologie culturelle » // art urbain

Par l’artiste Rouge, en partenariat avec Art Azoï
Du 14 au 11 décembre, du mardi au samedi de 14h à 18h (jusqu’à 19h le jeudi)
Dans la Grande salle du 1er étage du Pavillon Carré de Baudouin
Œuvre de l'artiste Rouge
Rouge
Engagée dans le tissu du monde, l’artiste Rouge travaille par collage ou fresque, particulièrement dans l’espace public. C’est par impulsion contextuelle qu’elle en vient à la peau des villes au travail pictural contextuel.
Citadine convaincue, elle cherche le vert trottoir, la fable, la mythologie latente dans l’identité d’un quartier, d’une rue.
Invitée par Art Azoï, pour le « Festival au Carré », elle imagine une intervention plastique poétique. Sa peinture devient finalement l’écrin et le décor des différentes propositions artistiques programmées pour cette manifestation inédite.

Théâtre

Les représentations sont sur inscription préalable (utiliser de préférence Firefox ou Chrome) et sur présentation d’un pass sanitaire valide.

Spectacle Amaan, Odyssée d’une fille ordinaire de Julie Métairie et Cille Lansade / conte électronique (à partir de 12 ans)

Vendredi 15 octobre et samedi 16 octobre à 19h (ouverture des portes 20 minutes avant)
Dans l'auditorium du Pavillon Carré de Baudouin
Durée du spectacle : 1h10
70 places
Amaan
Amaan
Amaan a 17 ans. Cette nuit-là, elle tombe dans l’eau du port de Tunis. Ses chaussures de bal se détachent et coulent au fond de l’océan. Une baleine passe, ouvre ses fanons et avale les souliers rouges.
Six ans plus tard, Amaan est femme de ménage à Paris. Ce matin-là, les vitres ruissellent. Tout coule autour d’elle.
L’éponge lui glisse des mains, la vitre se fissure, son cœur se fige comme de la pierre. L’eau du seau tourbillonne comme un trou sans fond qui l’aspire.
Son passé refait surface. Amaan plonge.
Fusion entre le conte et l’électro, la rencontre des langages sonore, poétique et chorégraphique font de cette performance un plongeon collectif dans le territoire de nos intimes souterrains. Une ode à toutes celles qui nous inspirent, nous relèvent, nous montrent le chemin et s’embrasent pour un rien.
Co-mise en scène de Cille Lansade et Julie Métairie
Ecriture et interprétation : Julie Métairie
Création musicale : Mathilde Tirard

Droit de visite d’Alexandra Badea

Samedi 16 octobre entre 10h et 14h
Dans différentes salles du Pavillon Carré de Baudouin
Durée du spectacle : 1h par participant
10 places uniquement !
Droit de visite d'Alexandra Badea
Alexandra Badea
Suite à votre inscription, un horaire d’arrivée plus précis, entre 10h et 14h, vous sera communiqué ultérieurement. Il ne sera pas possible de changer l’horaire qui vous sera attribué.

Mon cerveau est libre de choisir enfin ce qui lui parle.
Sans avoir à répondre présent à chaque signal qu’on lui envoie.
Je vis autrement.

Alexandra Badea
Droit de visite
Après la présentation à La Colline des deux premiers opus de la trilogie Points de non-retour dans laquelle Alexandra Badea questionnait la manière dont l’histoire imprègne les individus, l’autrice metteure en scène revient avec Droit de visite, un spectacle intimiste dans lequel se déploie un monologue en cinq temps.
Droit de visite plonge dans l’intériorité d’un personnage contraint, libérant alors un flux de paroles entre confidences et obscures réminiscences. Sans jamais délivrer la nature des mystérieux « actes » commis, cet être fragmenté, en quête de vérité, navigue entre dépendance et émancipation. Au tournant de sa vie, la déflagration semble laisser place à un apaisement.
Écrit durant le confinement du printemps 2020, ce spectacle est né de la nécessité de résister à l’isolement imposé et a été imaginé pour n’être joué que devant 1 spectateur à la fois.
Texte et conception : Alexandra Badea
Direction d’acteurs et collaboration artistique : Madalina Constantin
Avec Fiona Medjahed, Anaïs Defay, Ingrid Foubert, Thelma Pourias, Lula Paris, Joan Payet, Liviu Bora, Romain Leguevaque, Lorenzo Soumer, Adrien Rouyard

Spectacle Neige silencieuse, neige secrète de Conrad Aiken / Théâtre (tous publics)

Mercredi 20 octobre à 19h (ouverture des portes 20 minutes avant)
Dans l'auditorium du Pavillon Carré de Baudouin
Durée du spectacle : environ 1h15
70 places
Neige silencieuse, neige secrète de Conrad Aiken
TDI Prod
La détermination avec laquelle l’auteur met des mots sur ses souffrances et son désir de vivre est le cœur de la pièce. C’est l’histoire d’un voyage, merveilleux et effrayant à la fois, celui que l’on fait lorsque, les yeux mi-clos, on regarde ce qu’il se passe à l’intérieur de soi-même. Et si on jouait à se perdre dans ce monde, pour s’y découvrir ?

« Il ferait bon toucher terre. Toucher une dernière fois, cette souffrance et l’exorciser – s’y noyer avec dérision, avec sauvagerie, avec acceptation ; comme on accepte d’aussi simples et bouleversantes choses que le point du jour. L’étrange et passionnant mélange d’étonnement et de souffrance avec lequel on se perd soi-même afin de se créer soi-même ».

Conrad Aiken
Le spectacle a été créé en Septembre 2019 dans le cadre du festival Singuliers/pluriel II, au Théâtre 2.21, en coproduction avec le Théâtre 2.21, Lausanne, avec le soutien de la Loterie Romande, de la fondation Jan Michalski , du Théâtre à Durée Indéterminée et de Curry Vavart.
Une proposition de TDI Prod. Conception & jeu : Laure Nathan/ Dramaturgie & co-mise en scène : Julie Nathan/ Collaboration : Julie Burnier/ Scénographie : Emilie Triolo/ Création sonore : Antoine Blanquart/ Création lumière : Nidea Henriques/ Reprise, scéno, lumière, régie : Marinette Buchy / soutien costumes : Fanny Veran/ Traduction Joëlle Naïm, les éditions la Barque.

Spectacle Entre les deux il y a Gênes de Manon Ayçoberry / théâtre (à partir de 14 ans)

Samedi 23 octobre à 17h30 (ouverture des portes 20 minutes avant)
Dans l'auditorium du Pavillon Carré de Baudouin
Durée du spectacle : 45 minutes
70 places

« Gênes a réellement mis fin pour nous à l’idée de lutte des classes, de la politique en tant que combat, de la politique en tant que lieu d’un possible combat au sein de la démocratie. Ou tu es bien élevé⸱e ou tu meurs, voilà comment fonctionne la démocratie. Et on a accepté ça, pour ne pas mourir. »

Fausto Paravidino
Entre les deux il y a Gênes est un objet hybride qui explore la thématique des violences policières par le prisme de la création radiophonique. Le spectacle prend pour point de départ la sidération des événements de Gênes en 2001, pour dresser un portrait documentaire, poétique et autobiographique de la répression en France et en Italie depuis les années de plomb. En revenant sur cette période de notre histoire récente, nous espérons raconter aussi notre incapacité à continuer de rêver. Les années 1970 furent une décennie de rage et d'espoir, les années 2020 un présent qui invente au fur et à mesure les bases et perspectives dont il a besoin. Entre les deux il y a Gênes, nous partons de là.
D'après Gênes 01 de Fausto Paravidino, traduction Philippe di Meo. Une création de L’ONDE avec le soutien de la Ville de Paris, en tant que lauréat du dispositif Créart’up. Entre les deux il y a Gênes est lauréat des Prix du Jury & Prix du Public du Tremplin Propulsion, imaginé par Les Plateaux Sauvages, Le Regard du Cygne, la MPAA et la Mairie du 20e.
Conception, mise en scène : Manon Ayçoberry
Direction technique, création sonore : Clément Berthou
Assistanat à la mise en scène : Pasiphaé Le Bras
Avec : Manon Ayçoberry, Clément Berthou, Fanny Doucet, Pasiphaé Le Bras, Audran Morancé, Louise Quancard

Atelier d’initiation au théâtre d’ombres et de construction de marionnettes autour du spectacle Tarakeeb (à partir de 8 ans)

Mercredi 27 octobre à 11h (ouverture des portes 10 minutes avant)
Dans la Grande salle du 1er étage du Pavillon Carré de Baudouin
Durée de l’atelier 1h
20 places
Tarakeeb
Cie Hékau
Atelier d’initiation au théâtre d’ombres et de construction de marionnettes avec Nicole Ayach, la directrice de la compagnie Hékau. Les participants auront l’occasion de confectionner une marionnette articulée, et d’apprendre les bases de la manipulation en théâtre d’ombres.

Spectacle Tarakeeb / Théâtre d’ombre et de marionnettes (à partir de 6 ans)

Mercredi 27 octobre à 14h (ouverture des portes 20 minutes avant)
Dans la Grande salle du 1er étage du Pavillon Carré de Baudouin
Durée de la représentation : environ 45 minutes
40 places
Tarakeeb
Cie Hékau
Des pigeons, le Caire, l'exode, la banlieue parisienne, la liberté, la solitude… Tarakeeb vous propose de suivre les ombres des migrants, humains et animaux.
Les quartiers populaires du Caire sont jalonnés de pigeonniers, immenses structures en bois bricolées par des éleveurs de pigeons qui pratiquent là une activité sportive.
Un dresseur de pigeon égyptien vient à Paris pour visiter le salon de la colombophilie parmi d’autres dresseurs de pigeons. Quand ses amis partent pour rentrer en Égypte, il décide de rester en France.
S’installant dans la banlieue parisienne, il se lance dans la construction d’un pigeonnier sur le toit de son immeuble. Dans ce nouvel environnement austère, il est confronté à des sentiments de solitude et d’isolement, et aux préjugés qu’ont certains Parisiens contre les pigeons.
Le spectacle sera associé à un atelier d’initiation au théâtre d’ombres et de construction de marionnettes avec Nicole Ayach, la directrice de la compagnie Hékau. Les participants auront l’occasion de confectionner une marionnette articulée, et d’apprendre les bases de la manipulation en théâtre d’ombres.
Production : Compagnie Hékau
Soutien : le Nouveau Théâtre de Montreuil, l'Usine UTOPIE-fabrique des arts de la marionnette, Théâtre de la Noue. Ce projet a reçu l’aide à la production dramatique de la DRAC Ile de France et l’aide à la création-diffusion de la Spedidam.
Avec : Nicole Ayach, Alix Sulmont, Mathieu Husson, Mise en scène: Nicole Ayach, Conception : Nicole Ayach et Hany Hommos, Création musicale et sonore : Abdallah Abozekry, Mathieu Husson, Régie lumière : Corentin Praud, Construction: Hany Hommos, Nicole Ayach, Alix Sulmont, Scénographie : Alix Sulmont, Construction du décor: Christophe Derrien, Création lumière : Corentin Praud, Tatiana Carret

Spectacle École d'été de Pauline Darcel et Vassia Chavaroche / théâtre (tous publics)

Mercredi 27 octobre à 19h (ouverture des portes 20 minutes avant)
Dans la Grande salle du 1er étage du Pavillon Carré de Baudouin
Durée du spectacle : 1h15
40 places
École d'été de Pauline Darcel et Vassia Chavaroche
Pauline Darcel et Vassia Chavaroche
À travers une amitié à distance, qui pourrait s’être écrite sur du vent, École d’été veut raconter l’écart des quotidiens qui peut exister entre deux pays éloignés (comme le tien et le mien), entre les fantasmes qu’on peut se faire et la réalité qui nous saute aux yeux. Et raconter aussi la difficulté de croire à ce qui arrive dans un autre pays et qui relève, d’une certaine manière, de la fiction tant qu’on ne l’a pas véritablement vécu. Pauline et Vassia veulent raconter l’histoire sincère et à fleur de peau, de personne à personnes, d’une amitié qui vacille en même temps qu’un pays s’effondre.
Mise en scène de Pauline Darcel et Vassia Chavaroche, en partenariat avec TDI Prod

Danse

Les représentations sont sur inscription préalable (utiliser de préférence Firefox ou Chrome) et sur présentation d’un pass sanitaire valide.

Sessions d’ateliers/spectacle Bounce Back par la Compagnie Kivuko

Mercredi 20 octobre 15h et 16h30 (ouverture des portes 20 minutes avant)
Dans la Grande salle du 1er étage du Pavillon Carré de Baudouin
Une proposition de la compagnie Kivuko, en partenariat avec le Regard du Cygne
Durée du spectacle : environ 1h / adapté aux plus jeunes !
20 places par session
Bounce Back par la Compagnie Kivuko
Compagnie Kivuko
Une performance inspirée de la création chorégraphique Bounce Back avec l’interprète Joël Beauvois. Bounce Back est un projet interdisciplinaire tout public, à partir de 10 ans, qui relie la danse contemporaine, la musique et le basketball dans une écriture chorégraphique hybride. La chorégraphie explore la manière dont le geste simple du rebond du ballon peut être multiple quand il se teinte de différentes qualités de tension - relâchement, amortissement, raideur, allongement, résistance, et de diverses attentions - bienveillance, camaraderie, défi ou malveillance. À l'issue de cette performance, le public est invité à rejoindre le danseur et la chorégraphe dans l’apprentissage d’une chorégraphie rythmique en chœur. Cette base rythmique en place, les interprètes et le public improviseront au centre du cercle : Une invitation à danser tous ensemble !

Spectacle Dancink de la Compagnie Vivons

Samedi 23 octobre à 19h (ouverture des portes 20 minutes avant)
Dans la Grande salle du 1er étage du Pavillon Carré de Baudouin
Durée du spectacle : environ 45 min
50 places
Dancink de la Compagnie Vivons
Compagnie Vivons
Dancink est un duo du chorégraphe Smaïl Kanouté, directeur de la compagnie Vivons. C'est une rencontre singulière entre la danse, la musique et la sérigraphie, matières au fondement du travail de l'artiste.
En compagnie du joueur de Kora Batiste Darsoulant, Smaïl Kanouté nous invite dans un voyage qui lève les frontières artistiques et culturelles. Le corps, polyphonique, est un lieu de confluence qui écrit à chaque performance une histoire inédite.
Dancink intervient dans le cadre d'une résidence territoriale menée par la compagnie Vivons dans le 20e arrondissement.
Smail Kanouté est diplômé de l'ENSAD (École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs). Il est à la fois graphiste, sérigraphe, plasticien, danseur et chorégraphe. Danse et graphisme sont indissociables de son processus créatif qui se nourrit des métissages artistiques et culturels. Son travail a déjà été présenté à l’IMA, la Philharmonie de Paris, le musée de la Porte Dorée, le MAC Lyon, le Centquatre ou à la Maison Européenne de la Photographie.
En partenariat avec Paris Culture 20, Paris Habitat, la mairie du 20e.

Musique

Les événements sont sur inscription préalable (utiliser de préférence Firefox ou Chrome) et sur présentation d’un pass sanitaire valide.

Session d’écoute d’album Sonorium – Serge Gainsbourg « Histoire de Melody Nelson »

Jeudi 14 octobre 19h (ouverture des portes 20 minutes avant)
Dans l'auditorium du Pavillon Carré de Baudouin
Durée : environ 1h45
70 places
Sonorium Histoire de Melody Nelson - Gainsbourg
Sonorium
Sonorium
Bienvenue à une session Sonorium ! On se pose confortablement et on écoute un album en entier, en son haute-fidélité. Chaque séance est animée par un spécialiste qui présente l’album, raconte le contexte de création et donne des clés d’écoute.
Serge Gainsbourg “Histoire de Melody Nelson” (1971), ce sont 27 minutes, 7 titres, des musiciens rock à Londres et l'Orchestre de l'Opéra de Paris, un concept album… L'«Histoire de Melody Nelson» est décidément une œuvre hors-norme, qui fait passer Gainsbourg de chansonnier provocateur à pionnier du art-rock. L'album a été un flop lors de sa sortie, mais 50 ans plus tard, il est considéré comme un monument absolu.

Session d’écoute d’album Sonorium – Daft Punk « Discovery »

Mardi 19 octobre 19h (ouverture des portes 20 minutes avant)
Dans l'auditorium du Pavillon Carré de Baudouin
Durée : environ 1h45
70 places
Sonorim Discovery - Daft Punk
Sonorim
Après un premier album en forme d'hommage à leurs influences, c'est véritablement avec « Discovery » que Daft Punk devient le duo ultime de musique électronique, au-delà même de son appartenance à la French Touch. 20 ans après sa sortie, alors que le duo n'est plus, cet album reste un voyage intemporel d'une richesse musicale extrême. Pour autant, cette complexité n'empêche pas les 6 singles tirés de Discovery d'être devenus des classiques des dance floors du monde entier.

Performances musicales surprises dans le cadre du projet le Salon Volant d’Alexis Paul

Jeudi 21 octobre, vendredi 22 octobre et jeudi 28 octobre à 19h (ouverture des portes 15 minutes avant)
Au 1er étage du Pavillon Carré de Baudouin
Durée : environ 45 minutes
15 places par session
Le salon volant par Alexis Paul
Alexis Paul
Vaisseau contemporain et poétique, moyen symbolique de parcourir des mondes ou simple moment de lévitation ; sans limite de genre, sans périodicité, sans cadre. Le Salon Volant est un projet de programmation multiforme et nomade développé́ par le musicien Alexis Paul. Inspiré par l’image légendaire du tapis volant, il est pensé comme un espace concret qui héberge l’imaginaire où, le temps d’une soirée ou plus, installations et performances musicales viennent habiter et transformer l’espace. Après le Cinéma Louxor, les Dominicains de Haute-Alsace, le Parc Naturel Régional du Haut-Jura et l’ancienne Fonderie de Bagnolet, le Salon Volant investit le Pavillon Carré de Baudouin, emportant avec lui son cortège de lumières, des rives méditerranéennes aux volcans du Caucase.

Nadsat and chill / 3 visions de la musique électronique

Samedi 30 octobre à 18h (ouverture des portes 20 minutes avant)
Dans la Grande salle du 1er étage du Pavillon Carré de Baudouin
Durée : 3h
60 places
Nadsat
Nadsat
Nadsat, c’est le projet que l’agence AMS Booking et Because Music, consacrent à la dernière génération des artistes de musiques électroniques, avec un mélange des genres prononcés, là où les frontières sont abolies.
Pour cette Nadsat & Chill, ce sont 3 artistes qui viendront proposer leur vision des musiques électroniques et de la culture rave. Au programme :

18h-19h Voiron live

Depuis plusieurs années, le DJ et producteur Voiron n’a de cesse d’insuffler un air nouveau au paysage électronique français.
Avec des premières signatures sur des labels comme Cracki, Concrete Music ou encore Rave or Die, Voiron ne manqua pas de se faire remarquer dès le départ. Avec un univers musical déluré, influencé par la génération internet et marqué par un grand sens de l’humour couplé à une ambiance aesthetic dont les genres se superposent et s’entremêlent. Plutôt que de clamer allégeance aux scènes les plus nobles des musiques électroniques, Voiron tire ses influences à l’image d’un vilain petit canard, au fond de la salle : des sonorités trop fortes, trop intenses, trop rapides ou insuffisamment sophistiquées.
Ses sets revisitent des univers musicaux complémentaires les uns des autres : acid, rave, hardcore, gabber, ghetto et hard house – pour en nommer quelques uns. Voiron nous invite à plonger dans ces genres à travers le prisme de sa propre interprétation durant ses lives & DJ sets dont seul le parisien à le secret.
Embarquez pour Voironland, attachez votre ceinture !

19h-20h Crystallmess

Crystallmess est le futur. DJ, productrice, artiste à la sensibilité brute. Elle est une machine à créer, ses sets hors-normes ont fait le tour de l’Europe, Shape artist 2019, Résidente chez NTS et gagnante du NTS WIP 2019, curatrice et présentatrice pour Boiler Room ou le Novamix. Son premier Ep «MERE NOISES» à squatter les platines de DJs tels que Bill Kouligas, Bonaventure,Kode9 entre dance hall abrasif, ambient et afro-trance, son paysage musical est vaste et foisonnant. Après avoir partager l’affiche avec des artistes tel qu’Yves Tumor, Nkisi ou Jlin, De la Tate Gallery à Concrete, Crystallmess est en train d’allier l’afro-futurisme et la culture populaire

20h-21h Sentimental Rave

Sentimental Rave est un diamant brut. Sa musique oscille entre la violence de ces kicks et sa sensibilité. On retrouve dans ses tracks, les errances solitaires et nocturnes de la jeunesse actuelle. DJ, productrice, et photographe autodidacte basée à Saint Denis, elle puise son inspiration dans la rave, le gabber, les musiques expérimentales et la techno. Elle est le reflet de ces milliers de noctambules qui se retrouvent dans les warehouses des banlieues des métropoles européennes comme aux heures de gloire des premières raves

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations