Actualité

Le 4 février 2024, une votation, deux questions

Mise à jour le 05/02/2024
Consultation SUV image article
La Ville de Paris a organisé dimanche 4 février une votation sur la place des SUV les plus lourds, encombrants et polluants dans la capitale. Par ailleurs, la mairie du 20e a soumis une question d’intérêt local propre à l’arrondissement. Le vote était ouvert à toutes les habitantes et tous les habitants inscrits sur les listes électorales.

Résultats des 2 questions de la votation dans le 20e

« Pour ou contre la création d’un tarif spécifique pour le stationnement des voitures individuelles lourdes, encombrantes, polluantes ? »

Pour : 73,57%
Contre : 26,43%

« Pour ou contre l'expérimentation d'une caisse alimentaire solidaire dans le 20e arrondissement ? »

Pour : 81,86% des suffrages exprimés (4 161 votants)
Contre : 18,14% des suffrages exprimés (922 votants)
Nombre de bulletins blancs et nuls : 94
Taux de participation : 4,35%

Résultats des votations dans Paris

Sur les 1 374 532 personnes inscrites sur les listes électorales parisiennes, 78 121 électeurs ont pris part au scrutin.
Bulletin « Pour » : 42 415 votants soit 54,55% des suffrages exprimés
Bulletin « Contre » : 35 340 votants soit 45,45 % des suffrages exprimés
Nombre de bulletins blancs et nuls : 366

« Une caisse alimentaire solidaire dans le 20e », la question locale posée dans le 20e

Pour la première fois cette année, les mairies d’arrondissement peuvent soumettre à une votation une question d’intérêt local propre à l’arrondissement.
À l’issue d’un échange entre les maires d'arrondissement, la Ville et la commission de contrôle, voici la question locale qui est mise au vote le 4 février prochain dans le 20e arrondissement :

Pour ou contre l'expérimentation d'une caisse alimentaire solidaire dans le 20e arrondissement ?

Une caisse alimentaire solidaire, de quoi s'agit-il ?

La mairie du 20e a publié une bande-dessinée pour expliquer en quoi consiste une caisse alimentaire.

Ce contenu est hébergé par v.calameo.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Il existe également une version animée de cette bande-dessinée.

Cette vidéo est hébergée par youtube.com
En l'affichant, vous acceptez ses conditions d'utilisation
et les potentiels cookies déposés par ce site.

Conférence « Droit à l’alimentation, quelles solutions ? »
La mairie du 20e a organisé une conférence lundi 22 janvier à la La Flèche d'Or sur le sujet du droit à l'alimentation à la Flèche d'Or en présence de :
- Éric Pliez, maire du 20e arrondissement
- Audrey Pulvar, adjointe à la maire de Paris en charge de l'alimentation durable, de l'agriculture et des circuits courts
- Maxime Sauvage, 1er adjoint au maire du 20e arrondissement
- Lila Djellali, Adjointe au maire du 20e en charge de l’économie sociale et solidaire (ESS) et de l’alimentation durable
- Karine Duchauchoi, Adjointe au maire du 20e en charge la santé, de la santé mentale, du handicap et de la PMI.

Sont intervenus au cours de cette table-ronde :
- Bénédicte Bonzi, docteure en anthropologie sociale, chercheuse associée au LAIOS (Laboratoire d’Anthropologie des institutions et des organisations sociales). Elle se saisit de la question de la violence dans le système alimentaire à travers les impacts des politiques d’aide et de don.
- Franck Le Morvan, inspecteur général des affaires sociales. En 2019, il co-écrit un rapport dédié à la lutte contre la précarité alimentaire. Il a présidé un groupe de concertation du Conseil National de l’alimentation qui a rendu son avis sur « Mieux prévenir et lutter contre la précarité alimentaire » en octobre 2022.
- Sophie Lochet, responsable de projets à l’Agence Nouvelle des Solidarités Actives. Elle co-rédige l’étude « Diagnostic de la précarité alimentaire en Île-de-France. Quelles coopérations locales pour lutter contre la précarité alimentaire ? »
- Nicolas Poinsot, socio-urbaniste. Il réalise à la demande de l’équipe de développement local Belleville-Amandiers-Pelleport une étude de diagnostic territorial sur l’offre en alimentation durable sur le quartier Belleville-Couronnes sous la coordination de Mohammed Ouaddane de l’association Trajectoires.
- Grégory Mèche, directeur de la Caisse des écoles du 20e. Avec ses 13000 repas servis chaque jour, la Caisse des écoles du 20e est un acteur majeur de l’arrondissement pour l’éducation au bien-manger et pour l’accès des enfants à une alimentation de qualité.

Des acteurs locaux ont témoigné également de leurs expériences dans le 20e arrondissement sur la question de l’alimentation durable.

« Plus ou moins de SUV à Paris », la question parisienne de la votation

Depuis 10 ans, la place de la voiture individuelle a diminué à Paris du fait d'une politique volontariste de la municipalité. Dans le même temps, la taille et le poids moyens des véhicules n'ont eu de cesse d'augmenter en raison du développement exponentiel des SUV. Ces derniers, qui représentent désormais 40% des ventes, présentent de nombreux problèmes de pollution, de sécurité et de partage équitable de l’espace public.
La proposition faite aux Parisiennes et Parisiens est de créer un tarif spécial pour les gros véhicules pour limiter leur présence dans la ville et les nuisances qu’ils génèrent.
La votation du 4 février 2024 se veut un message adressé aux constructeurs automobiles. Leur course au profit, qui consiste à vendre délibérément des véhicules toujours plus gros, plus consommateurs et plus chers, met en péril la transition écologique. Avec cette votation, les Parisiens peuvent choisir d’apaiser leur espace public mais aussi défendre un nouveau modèle de société.

Quelle est la question parisienne de la votation ?

La question qui sera soumise au vote est :

Pour ou contre la création d’un tarif spécifique pour le stationnement des voitures individuelles lourdes, encombrantes, polluantes ?

Qu'est-ce qu'un SUV ?
SUV est le sigle anglais de « Sport utility vehicle ». C'est un type de véhicule qui combine des caractéristiques d'une voiture de tourisme avec celles d'un véhicule utilitaire, souvent caractérisé par sa taille plus grande et son poids plus important : un SUV pèse 200 kg de plus qu’un véhicule standard, mesure 25 cm plus long et 10 cm plus large.

Pourquoi une consultation sur les SUV ?

La consultation vise à répondre à plusieurs enjeux de sécurité, de partage de l'espace public et de pollution. Si depuis dix ans, la place de la voiture n’a eu de cesse de diminuer dans Paris, dans le même temps, la taille moyenne des voitures, elle, a augmenté dans la capitale.
Cela s'explique par l’explosion des ventes de SUV et 4X4 en France.
Depuis trois décennies, la taille et le poids moyens des voitures en France augmentent, prenant de plus en plus de place sur la chaussée, les trottoirs et l’espace public en général : en moins de trente ans, les voitures se sont ainsi alourdies de près de 250 kilos. Le poids moyen d’un véhicule représentait 975 kilos en 1990, il est aujourd’hui de 1233 kilos.
Outre leur place grandissante dans l’espace public, un SUV consomme bien plus qu’un véhicule standard et, du fait de son poids et de son processus de fabrication, est également plus polluant qu’un véhicule normal. À cet égard, il convient de rappeler que la pollution de l'air provoque 7 900 décès prématurés chaque année en moyenne en Île-de-France selon une étude ORS-Airparif (chiffres 2019).
Enfin, du fait de leur taille toujours, les SUV sont aussi plus dangereux pour les piétons : en cas de collision avec un enfant, un adulte ou une personne âgée, ces accidents impliquant un SUV sont deux fois plus mortels pour les piétons qu’avec une voiture standard.
Pour un meilleur partage de l’espace public dans Paris, faire baisser la pollution et réduire les accidents, la Ville consultera, le 4 février, les Parisiennes et les Parisiens sur l’augmentation des tarifs de stationnement non résidentiel des SUV et 4X4.

Quelle est la mesure proposée ?

La création d’un tarif spécifique de stationnement destinée aux véhicules lourds, polluant et encombrants.La Ville de Paris propose un triplement des tarifs de stationnement visiteur pour les véhicules concernés.Par exemple :
  • Pour Paris centre à Paris 11e : 18€ par heure
  • Pour Paris 12e à Paris 20e : 12€ par heure
Création d'un tarif SUV
Création d'un tarif SUV
Crédit photo : Ville de Paris

Qui sera concerné par la mesure ?

  • les visiteurs détenteurs d'un SUV dépassant le poids règlementaire
  • les propriétaires d'un véhicule thermique ou hybride rechargeable d'1,6T ou plus
  • les propriétaires d'un véhicule électrique de 2T ou plus

Qui ne sera pas concerné ?

  • les résidents parisiens et les professionnels sédentaires stationnés dans leur zone de stationnement autorisé
  • les chauffeurs de taxi dans les stations dédiées
  • les artisans, professionnels de santé et éligibles au tarif pro
  • les PMR et titulaires d'une carte mobilité Inclusion - stationnement

Comment va s'organiser la votation ?

La votation sera organisée le 4 février 2024 dans tous les arrondissements de la capitale.Le vote sera exclusivement physique et se déroulera entre 9 h et 19 h.

Qui pourra voter ?

Toutes les Parisiennes et tous les Parisiens inscrits sur les listes électorales pourront prendre part à cette votation. S’agissant des ressortissants communautaires, seuls celles et ceux inscrits sur la liste complémentaire pour les élections municipales pourront participer à cette votation.
Si vous n’êtes pas encore inscrit sur les listes électorales, vous avez jusqu’au 8 janvier 2024 pour le faire.
Retrouvez toutes les informations pour vous inscrire sur Paris.fr.

Où voter dans le 20e ?

Le vote s’effectuera dans l’arrondissement correspondant à l’adresse d’inscription sur les listes électorales.
Le vote se déroulera entre 9h et 19h, dimanche 4 février 2024.
Dans le 20e arrondissement, les bureaux de vote sont :
  • Mairie du 20e, place Gambetta
  • Groupe scolaire Maryse Hilsz, 34 rue Maryse Hilsz
  • Gymnase Pyrénées, 296 rue des Pyrénées
Les lieux de vote dans le 20e pour la votation du 4 février 2024
Les lieux de vote dans le 20e pour la votation du 4 février 2024
Crédit photo : mairie du 20e

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations