Ville de Paris

Actualité

Les travaux de réhabilitation du Pavillon Carré de Baudouin

Mise à jour le 07/09/2022
Le Pavillon Carré de Baudouin, espace culturel géré par la mairie du 20e arrondissement, doit connaître des travaux de réhabilitation décidés dans le cadre du budget participatif. Il est fermé de juillet 2022 au début de l'année 2023.

Pourquoi des travaux au Pavillon Carré de Baudouin ?

📅 Les travaux se déroulent entre le 11 juillet 2022 et le premier trimestre 2023

Présentation du Pavillon Carré de Baudouin

Le Pavillon tient son nom d'un de ses premiers propriétaires, Nicolas Carré de Baudouin, à qui l’on doit notamment la façade principale qu’il fit érigée à la fin du XVIIIe siècle et qui est inspirée des villas de Vénétie réalisée 2 siècles plus tôt par l’architecte Andrea Palladio. Après avoir connu par la suite plusieurs propriétaires et locataires, l’édifice devient orphelinat au milieu du 19e siècle, œuvre des sœurs de la charité de Saint-Vincent-de-Paul, puis un centre médico-social et éducatif jusqu’à la fin du XXe siècle. Sous l'impulsion de la municipalité du 20e, la Ville de Paris acquiert le domaine en 2003.
Premier établissement culturel municipal de l'arrondissement, le Pavillon a été inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques dès 1928.
Dédié à la création contemporaine locale, nationale et internationale, le Pavillon Carré de Baudouin est géré par la Mairie du 20e arrondissement. Le maire Éric Pliez souhaite que les événements artistiques et culturels présentés dans le lieu s'inscrivent dans l'actualité créative de l'arrondissement selon un principe de gratuité et d'accessibilité au plus grand nombre.
Le mur extérieur du Pavillon Carré de Baudouin est investi par un artiste pour le lancement de chaque exposition. La programmation est gérée par l'association Art Azoï qui invite des artistes reconnus ou en devenir.

Le motif des travaux au Pavillon Carré de Baudouin

La dernière rénovation complète du bâtiment date d’une quinzaine d’années. Les habitantes et les habitants du 20e ont voté dans le cadre des budgets participatifs 2019 et 2021 des travaux d’embellissement et de modernisation. La mairie du 20e arrondissement, a souhaité repenser certains espaces afin de redonner une identité forte et une cohérence globale au Pavillon Carré de Baudouin pour répondre aux enjeux d’un équipement culturel contemporain : un ensemble identifiable qui accueille, des représentations, des séances de travail et des expositions et qui met en avant les qualités architecturales et patrimoniales des lieux.
Plusieurs réflexions ont guidé cette programmation de travaux :
- Pour que le Pavillon Carré de Baudouin soit visible depuis la rue et invite le visiteur à entrer, le mur d’enceinte sera ouvert et les accès seront repensés pour un parcours plus simple. Ces interventions contribueront à mieux identifier le lieu et à assurer une continuité avec l’espace public. Cette intervention permettra d’améliorer la notoriété et la visibilité du Pavillon Carré de Baudouin, encore trop méconnu du public et des habitantes et habitants.
- Afin que le Pavillon Carré de Baudouin devienne un lieu identifiable et adapté aux usages actuels, il faut l’appréhender comme un ensemble. Pour cela, l’espace muséal sera traité de façon homogène (même couleur de murs et plafonds, même revêtement de sol, mêmes équipements). Les salles d’exposition seront fonctionnelles et laisseront le plus de place possible à l’œuvre exposée, alors que les espaces de représentation (le hall d’accueil et l’auditorium) comprendront des équipements qui apporteront du confort tant à l’utilisateur qu’au visiteur tout en conservant une touche esthétique en hommage à la précédente rénovation (plafonds lumineux). Accompagné par une nouvelle signalétique, le visiteur déambulera de façon fluide à travers un parcours renouvelé.
- La façade du Pavillon Carré de Baudouin et son lien au jardin sont améliorés afin de répondre à la fois à son embellissement et à de nouveaux besoins. Le soubassement en pierre sera repris en respectant les consignes de l’Architecte des Bâtiments de France, l’éclairage de la façade sera restaurée, l’escalier de déchargement à l’arrière du bâtiment sera sécurisé, une alimentation électrique sera amenée dans le jardin pour proposer des événements extérieurs..
- De nombreuses interventions techniques sont prévues dans le but de répondre au mieux à une programmation et à des usages contemporains. Aujourd’hui, les dysfonctionnements répétés et constatés par les différents usagers de l’équipement ont aussi incité la mairie à demander une réhabilitation technique du bâtiment. Plusieurs campagnes seront menées sur l’ensemble du bâtiment afin d’améliorer le système électrique et de faciliter son utilisation (ajout de spots, installation de stores motorisés, mise à niveau de l’alarme anti intrusion, etc.). Un travail global sera également mené sur la ventilation des espaces. Enfin, l’acoustique du Pavillon Carré de Baudouin sera améliorée dans chacune des salles.
Accroissement de la visibilité et de la notoriété du bâtiment pour attirer et accueillir de nouveaux publics, adaptation et réhabilitation des espaces muséaux pour améliorer le parcours du visiteur et les possibilités d’exposition, rafraichissement de l’auditorium pour un meilleur confort et une variété d’utilisation, réalisation d’un nouvel espace entre le bâtiment et le jardin à la fois plus esthétique, végétal, sécurisé et convivial. Voici en résumé les travaux que notre municipalité souhaite mettre en œuvre pour les habitantes et les habitants du 20e et donner une nouvelle jeunesse au Pavillon Carré de Baudouin.
Pavillon Carré de Baudouin : futur sol extérieur
Crédit photo : JAGG Architectes

Foire aux questions sur les travaux du Pavillon Carré de Baudouin

Le projet de réhabilitation du Pavillon Carré de Baudouin a suscité un certain nombre d’interrogations depuis quelques mois. Voici une synthèse des questions qui reviennent le plus souvent et les réponses de notre Municipalité.

La portion de mur concernée par les travaux est située derrière l’abribus 96. Elle est en très mauvais état et doit être reprise.

L’idée est de remplacer cette portion de mur abîmée, par une grille esthétique qui rendra la façade du bâtiment plus visible depuis la rue. Aujourd’hui, le bâtiment reste encore confidentiel et alors qu’il existe, ici, un bel édifice vieux de 3 siècles qui accueille des expositions et des conférences. Cette visibilité, même si elle concerne essentiellement la partie latérale du bâtiment, est une invitation à entrer dans le site et à mieux découvrir l’intégralité du Pavillon Carré de Baudouin, ses colonnes et son jardin attenant. Avec le calicot extérieur de l’exposition en cours qui sera maintenu sur la façade latérale et sans doute la réalisation d’une nouvelle signalétique, c’est une entrée totalement repensée et nécessaire qui sera donc créée.

La modification de cette portion du mur a été validée par le Conservateur Régional des Monuments Historiques d’Ile de France dans le permis de construire accordé le 17 septembre 2021.

Actuellement l’espace situé entre la fin des escaliers du Pavillon Carré de Baudouin et le début du jardin est en stabilisé et ne rend hommage ni à l’édifice ni au jardin. Des enfants y jouent au football régulièrement, de la poussière vole et s’installe sur les fenêtres et la pierre du bâtiment. L’objectif ici est de rendre cet espace plus esthétique et de créer un lien entre le jardin et le bâtiment. Il n’est d’ailleurs pas question de faire un parvis minéral mais du « pavé enherbé » de première qualité. Enfin, il n’est pas question d’abattre d’arbre dans cette zone.

Les deux luminaires choisis avec la plus grande attention pour respecter le site et la biodiversité permettront d'assurer la sécurité de cet espace régulièrement fréquenté.

Il s’agit d’améliorer l’entrée des usagères et usagers vers les espaces d’exposition tout en préservant les qualités et la symétrie architecturale de la façade du bâtiment. Aujourd’hui les portes sont trop étroites (79 cm).Le projet prévoit ainsi de réinstaller des portes en bois tout en conservant la symétrie typique des façades palladiennes. Ce travail sur la hauteur des portes a été mené en étroite collaboration avec les Monuments historiques (DRAC) et tiennent compte de leurs prescriptions au Permis de Construire.

Pourquoi changer les peintures des espaces d’expositions ? Pourquoi avoir choisi le blanc ?
Les usagères et les usagers, comme les artistes et commissaires interrogés, font régulièrement remonter le manque de luminosité des murs qui ne sont pas adaptés à l’exposition de certaines œuvres ou installations. Des murs trop sombres peuvent fausser les couleurs des œuvres exposées. Il est à noter que les couleurs d’origine des murs ne sont pas connues et aucune gravure d’époque n’a été retrouvée. Le choix du blanc, couleur neutre, permet de mettre en valeur les volumétries d’origine et les œuvres exposées.

Pourquoi supprimer les plafonds en lamelles des deux salles d’exposition du rez-de-chaussée ?
Ces plafonds en lamelles nuisent à la qualité des expositions :
- La forme du lustre entraîne un manque de recul, crée une difficulté à positionner les spots de lumière et gêne l’accrochage des œuvres au plafond.
- Les éclairages sont difficiles à entretenir avec un risque important de détérioration du lustre à chaque démontage.
- Les lamelles projettent des ombres sur les œuvres.
- Les lamelles du lustre, positionnées à proximité des bouches de ventilation, génèrent un bruit dû à la vibration.

Enfin, la suppression des plafonds en lamelle permettra d’installer un vidéoprojecteur dans chacun des deux espaces du rez-de-chaussée pour satisfaire les demandes répétées des exposants.
Toutefois, ces lamelles ne posent pas de difficultés dans l’auditorium et dans l’espace d’accueil, c’est pourquoi il a été décidé de les conserver dans ces deux espaces en hommage à la restauration précédente.

Pourquoi changer le sol des espaces d’exposition du rez-de-chaussée ?
Aujourd’hui le sol en place est une résine jaune. Cette résine n’a aucune caractéristique historique. Par ailleurs, la couleur jaune foncée se reflète sur les œuvres exposées et ne permet pas de faire ressortir l’intégralité de leurs coloris.

Il a donc été choisi d’installer un sol en plastique « imitation parquet » comme celui en place au premier étage qui n’a jamais posé le moindre problème. Au contraire, la plupart des usagers et exposants apprécient ce premier étage et l’harmonie entre cette imitation parquet très bien réalisée et les murs blancs. Il est en place depuis plus de quatre ans et n’est nullement abîmé. Il s’agirait donc de reproduire au rez-de-chaussée ce qui fonctionne bien au premier étage, en garantissant une harmonie entre ces deux espaces.

En outre, un sol souple possède de meilleures propriétés acoustiques et est plus facile d’entretien.
Il est à noter là aussi que les Monuments Historiques ont émis un avis favorable à ce projet sans émettre de remarques, les sols d’origine ayant été détruits bien avant l’acquisition par la Ville du Pavillon Carré de Baudouin.

Pourquoi modifier l’espace d’accueil du Pavillon Carré de Baudouin ?
L’espace d’accueil du Pavillon Carré de Baudouin évoluera pour permettre une plus grande convivialité. La réflexion des architectes est de permettre de nouveaux usages de cet espace, tout en conservant un clin d’œil esthétique à la première rénovation avec le maintien du plafond en lamelles. Il s’agit de créer un lieu agréable, où il sera possible de s’asseoir, d’échanger, de boire un café et de s’informer. Rien de cela n’est possible aujourd’hui.

Pourquoi modifier les installations de l’auditorium ?
L’auditorium est actuellement en mauvais état. Les installations techniques ne fonctionnent plus ou mal (luminaires, enceintes, électricité). Il n’est pas adapté à des usages variés. Les sièges sont à reprendre, les murs sont décrépits, les volets occultants ne fonctionnent plus, la moquette très claire tachée en permanence, vieillit mal et est difficile à entretenir.

La reprise de l’auditorium est extrêmement légère sur le plan architectural.

Le nouveau sol sera en liège, matériaux à la fois écologique et esthétique, simple à nettoyer.

Les papiers peints constituent un revêtement très fragile et impossibles à retrouver à l’identique. En remplacement, le choix d’une peinture gris soie, en harmonie avec les sièges rouges, est une proposition qui s’inscrit dans le respect de l’esprit du lieu.

Les travaux sont rendus possibles grâce à deux projets proposés aux budgets participatifs de 2019 et 2021, votés et validés par les habitantes et les habitants. Le tout coûtera un peu plus d’un million d’euros. Les travaux devraient débuter en juillet prochain 2022 et pour environ 6 mois.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations