Ouvrir la recherche
Actualité

La campagne de vaccination Covid-19 a démarré dans les EHPAD du 20e

Mise à jour le 14/01/2021
Depuis le 7 janvier, dans les 15 EHPAD gérés par le Centre d'action sociale de la Ville de Paris (CASVP), dont un dans le 20e, les résidents ainsi que les personnels de plus de 50 ans et/ou avec des facteurs à risque sont concernés prioritairement par le démarrage de la campagne de vaccination. C’est le vaccin Pfizer BioNtech qui est proposé.
Vaccination pour les plus de 75 ans
La mairie du 20e va ouvrir au cours de la semaine du 18 janvier un centre de vaccination pour les personnes de plus de 75 ans au sein de la mairie sur rendez-vous uniquement.
Il sera possible de prendre rendez-vous via Doctolib.

Comment se déroule la campagne de vaccination ?

La campagne de vaccination a commencé le 7 janvier pour les 15 EHPAD de Paris gérés par le CASVP.
Dans le 20e arrondissement, les vaccinations ont commencé jeudi 7 janvier à la résidence Alquier Debrousse.
Et dans les EHPAD privés ?
Le même jour que dans les EHPAD gérés par la ville de Paris, jeudi 7 janvier, de premières vaccinations se déroulaient également à la maison de retraite médicalisée Korian les Amandiers.
La vaccination contre le Covid-19 n'est pas obligatoire et résulte du libre choix de chacun. Le recueil du consentement des résidents s’effectue dans le cadre du droit et des règles habituelles, au cours d’une consultation pré-vaccinale. Celle-ci est organisée par les médecins traitants des résidents, qui sont des salariés du CASVP. L’objectif de la consultation pré-vaccinale est d’identifier l’absence de contre-indication et de déterminer le bénéfice-risque de la vaccination pour le résident. Cette phase d’explication et de recueil de l’accord des résidents est fondamentale.
L’Agence régionale de santé(ARS) a livré le jeudi 7 janvier 400 doses de vaccins qui ont permis de vacciner les résidents ou les personnes âgées.

Comment se déroulent les séances de vaccination ?

Les séances de vaccination ont lieu dans une salle dédiée dans chaque EHPAD qui a été aménagée à cet effet, contenant notamment :
  • un réfrigérateur,
  • un chariot d’urgence contenant des doses d’adrénaline en cas de réaction allergique,
  • une zone d’attente pour la surveillance des résidents après l’injection.
La vaccination est assurée par une des infirmières de l'EHPAD. Un médecin est présent au moment de l’injection et assure la surveillance des résidents après l’injection. Le vaccin Pfizer BioNtechIl cominarty ® nécessite 2 injections, à quelques semaines d'intervalle.

Une phase d'informations préalable aux résidents et à leurs familles

Les directrices et directeurs des EHPAD ont réuni les conseils de la vie sociale de chaque établissement. Il s’agit d’instances consultatives composées de représentants élus des résidents, des familles et des agents. Des mails et des documents d’information ont également été adressés aux familles, ainsi qu’aux tuteurs des résidents sous mesure de protection. Enfin, des réunions téléphoniques ont été organisées pour les familles.
Pour les résidents, la consultation pré-vaccinale avec le médecin traitant est le moment privilégié pour délivrer l’information la plus complète et la plus adaptée à chacun. Les résidents ont la possibilité de se faire accompagner par la personne de leur choix. Pour les résidents qui ne sont en mesure d’exprimer leur consentement seuls, les tuteurs ou toute autre personne que le résident a pu désigner sont associés.

Quel est le rôle des personnels des EHPAD dans ce processus de vaccination ?

Les personnels sont aussi une priorité dans la campagne de vaccination , notamment ceux qui ont plus de 50 ans et/ou avec des facteurs à risque. Ils sont invités à effectuer la consultation pré-vaccinale auprès de la médecine de prévention ou auprès de leurs médecins traitants personnels. Leur vaccination intervient elle aussi dans les EHPAD, elle est effectuée par du personnel de l'EHPAD.
À ce titre, le fait pour un personnel de se faire vacciner doit permettre l’augmentation de la couverture vaccinale, et, c’est l’objectif, de l’immunité collective. C’est aussi le moyen d’éviter de développer une forme grave de Covid-19.
La préparation et la réalisation de la vaccination des résidents et des agents sont une œuvre collective. Elles mobilisent les personnels médicaux et soignants, les personnels administratifs (qui pourront être mobilisés en renfort pour le suivi et la traçabilité), les psychologues (qui pourront répondre aux questions des résidents, des familles et des agents) et les animateurs (qui pourront gérer « l’ambiance » des salles de vaccination, avec de la musique douce par exemple).