Ville de Paris

Service

Appels à projets urbains innovants dans le 20e

Mise à jour le 20/01/2020

Réinventer Paris

Réinventer Paris est un appel à projets urbains innovants lancé en novembre 2014 auprès des promoteurs, investisseurs, concepteurs du monde entier, sur 23 sites parisiens, propriétés de la Ville de Paris ou de partenaires (Paris Habitat, CASVP, SEMAPA, Paris Batignolles Aménagement).
Chaque équipe candidate a été invitée à présenter ses idées destinées à faire vivre ces sites parisiens. Les lauréats de la première édition, désignés début 2016, ont ensuite acheté ou loué les terrains choisis pour la réalisation de leurs projets.
La deuxième édition de cet appel à projets urbains innovants, intitulée « Les dessous de Paris », a été lancée en mai 2017 par la Ville de Paris et ses partenaires (EFIDIS, Paris Habitat, RATP, Renault, RIVP, SNCF Gares & Connexions), propriétaires des sites soumis à la consultation parmi lesquels une majorité de sous-sols.
Pour ce nouvel appel à projets, 33 sites ont été choisis, cependant aucun n’est situé dans le 20e arrondissement pour cette édition.
Ces projets sont le fruit d’équipes pluridisciplinaires, mêlant architectes, urbanistes, promoteurs, artistes, acteurs sportifs, professionnels de la restauration, startups, designers, agriculteurs ou encore collectifs de citoyens. La plupart des sites ne constituent pas des terrains immobiliers classiques et requièrent donc des modèles économiques et des programmes d’un nouveau genre. Ainsi, le concours Réinventer Paris est une expérimentation urbaine d’une ampleur inédite.

Les 3 projets dans le 20e arrondissement

La Fabrique de la Danse, un incubateur de chorégraphes

Cet espace innovant de près de 2 500 m² ouvrira ses portes en 2021, au 205 avenue Gambetta (anciennement occupé par un garage automobile et un parking).
À son ouverture, la Fabrique de la Danse accueillera les professionnels du spectacle vivant, mais aussi le grand public, les associations, les startups et les entreprises… En plus de soutenir la création artistique, ce lieu aura pour vocation de démocratiser l’art chorégraphique et de créer des dynamiques d’échanges avec les habitants du 20e arrondissement.
Architectes : atelier Secousses et Fabre-Spelle architectes.
@Secousses - atelier d'architecture

L’Auberge Buzenval

C’est un concept de logement hybride, à mi-chemin entre l’hôtel et l’auberge de jeunesse, qui verra prochainement le jour au 61 rue de Buzenval.
Cet établissement proposera un hébergement de courte durée aux voyageurs et des logements de transition à plus long terme pour les jeunes actifs.
Cet bâtiment, qui vient s'adosser au centre Ken Saro Wiwa, a été dessin par le studio d'architecture Ory & Associés. Son exploitation reviendra à Jo&Joe.
@Ory et associés - studio d'architecture

La Serre Habitée

La « Serre Habitée » est une résidence sociale destinée à des étudiants et qui sera située 57-59 rue Piat.
Le projet, dont la réalisation est accompagnée par des étudiants architectes de l’ENSA-Paris-Belleville, s’articule autour d’un concept de partage des usages et des espaces, tout en donnant une large place aux initiatives collaboratives ouvertes sur le quartier de Belleville.
La Serre Habitée se veut durable et évolutive par le choix des modes constructifs, l’emploi de matériaux biosourcés, l’usage d’énergies renouvelables.
@VSA Vincent Saulier Architecte

Inventons la Métropole du Grand Paris

À l'instar de Réinventer Paris, Les dessous de Paris, puis de Réinventer la Seine, les appels à projets Inventons la Métropole du Grand Paris 1 et 2 ont pour but de faire émerger la Métropole du futur.
Lors de la première édition, lancée en juillet 2016, des équipes pluridisciplinaires ont été invitées à présenter leurs idées pour 59 sites proposés par 75 communes de la Métropole du Grand Paris. Sur les 59 sites proposés, sept sont pour tout ou partie propriété de la Ville de Paris.

Dans le 20e arrondissement, un projet est en cours de réalisation : la Grande Coco

Le bâtiment à caractère patrimonial situé 29, rue du Soleil figurait parmi l’un des sites de cet appel à projets, avec l’objectif d’en faire un lieu d’innovation, ouvert sur le quartier, un « lieu où peut s’inventer une nouvelle façon de créer la ville, plus ouverte et inclusive ». Dans cette partie de notre arrondissement, l'enjeu majeur est de recréer une mixité d’usage, en y implantant à nouveau de l’activité.
Ce bâtiment industriel, construit dans les années 1920, était anciennement occupé par une fabrique de fleurs brodées. Il est aujourd’hui utilisé par les Restos du Cœur. Le projet lauréat se développe au sein du bâtiment sur rue réhabilité et d’un petit bâtiment neuf en cœur d’îlot. La cantine culturelle, au cœur du projet, deviendra un lieu multifonctions : restaurant associatif, lieu festif ou d’accueil des bénéficiaires des Restos du Cœur. Ce lieu aura vocation à être pleinement ouvert sur le quartier, de par la définition du programme d’activités qui se fera à travers une démarche partagée avec les habitants. Le lieu pourra ainsi être occupé par une multiplicité d’usages, évoluant au fil du temps. Le bâtiment accueillera également des espaces de travail partagé et un pôle de recherche autour des métiers de la transformation de la ville, ainsi que 4 appartements en colocation et une pépinière en toiture.
L’association La Grande Coco est composée des architectes mandataires, Des clics et des calques, d’A et cetera, Switch Environnement, de l’atelier Christophe Père paysagiste, de l’association Pépins production, et de la Coco-Cantine.
@Des clics et des calques

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations