Ouvrir la recherche
Actualité

Un « Territoire zéro chômeur de longue durée » dans le 20e

Mise à jour le 03/09/2021
Il est possible à l’échelle de petits territoires de proposer à toutes les personnes privées durablement d’emploi, un emploi à durée indéterminée à temps choisi, en développant des activités utiles pour répondre aux besoins du territoire. Le 20e arrondissement a décidé de mener une expérimentation dans ce sens dans le quartier Fougères-Le Vau.

Le quartier Fougères-Le Vau, « Territoire zéro chômeur de longue durée » dans le 20e

Pourquoi le quartier Fougères-Le Vau ?

Le quartier Fougères Le Vau est le quartier retenu pour le recrutement des volontaires pour plusieurs raisons :
  • C’est un quartier dynamique, porteur d’avenir, en pleine transformation avec une importante population jeune
  • Les chef.fe.s de famille monoparentales pourront trouver des emplois aux horaires adaptés aux contraintes familiales
  • L’expérimentation permettra, avec les habitant.e.s, de créer de l’activité et de l’animation dans leur quartier tout en répondant à leurs besoins

Quel est le public concerné ?

Aucun diplôme et aucune expérience particulière ne sont exigés. Seuls deux critères d’éligibilité sont fixés par l’expérimentation : être sans emploi depuis plus d’un an et domiciliés sur le territoire depuis au moins six mois.

Quelles sont les différentes étapes ?

Le 8 février 2021 a eu lieu le premier collectif « Territoire zéro chômeur de longue durée » (TZCLD) du 20e arrondissement.
Le 20e arrondissement a obtenu le statut de projet émergent. Il doit maintenant mener un diagnostic avec les acteurs locaux afin de s’assurer que le projet correspond aux critères du cahier des charges soumis au Fonds d’expérimentation territoriale contre le chômage de longue durée (exemple de critères : la mobilisation des partenaires et la fabrique du consensus, l’implication des personnes privées durablement d’emploi, L'identification des activités). Après évaluation de la candidature, celui accorde ensuite le statut de « Territoire zéro chômeur de longue durée ».

Quelles structures peuvent participer ?

Les structures de la SIAE et de l'économie sociale et solidaire du 20e arrondissement peuvent s'impliquer dans le projet de diverses façons : la structure peut participer à l’élaboration du diagnostic territorial, étape indispensable dans la construction de la candidature pour l’expérimentation (ce qui lui permettra de percevoir une dotation visant à financer l’élaboration de ce diagnostic), les autres structures pourront également apporter leur expertise sur un sujet précis, coopérer avec l’EBE pour développer une solution de manière partenariale, acheter des services et biens à l’EBE, être partie prenante de la gouvernance de l’EBE par le biais du comité local pour l’emploi (CLE).

Ce projet vous intéresse ? Contactez les meneurs du projet par mail : [tzcldparis20 puis gmail.com après le signe @]gmpyqcnevf20@tznvy.pbz[tzcldparis20 puis gmail.com après le signe @]

Qu’est-ce qu’un « Territoire zéro chômeur de longue durée » ?

Une initiative inscrite dans la loi

Pour éradiquer le chômage de longue durée, l’association ATD Quart Monde est à l’origine du principe de « Territoire zéro chômeur de longue durée ». Cette initiative est entrée dans la loi en 2016.

Le principe du « Territoire zéro chômeur de longue durée »

Il s’agit de résorber fortement le chômage de longue durée en permettant à des demandeurs d'emploi de longue durée d'être embauchés en contrat à durée indéterminée par une entreprise à but d’emploi (EBE), pour exercer des activités économiques pérennes et non concurrentes de celles déjà présentes sur le territoire.
L’expérimentation se fonde sur 3 constats :
  • Le travail est un droit « chacun a le droit d’obtenir un emploi » (préambule de la Constitution du 27 octobre 1946)
  • Personne n’est inemployable, lorsque l’emploi est adapté aux capacités et aux compétences des personnes.
  • Ce n’est pas le travail qui manque : un grand nombre de travaux utiles, d’une grande diversité, restent à réaliser.
Il s‘agit de prendre en compte les compétences, les savoir-faire et les envies des personnes pour faire émerger des emplois répondant aux besoins non satisfaits.

Qui sont les personnes concernées par le dispositif ?

Les personnes concernées sont les personnes privées d’emploi depuis plus d’un an. Il s’agit de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi, des allocataires du RSA, mais également des personnes qui ne rentrent pas dans les critères officiels de recherche d’emploi

« Territoire zéro chômeur de longue durée » : comment ça se passe concrètement ?

Le projet repose sur la création d’emplois grâce à des Entreprises à But d’Emploi (EBE), qui embauchent – sur la base du volontariat – des chômeurs de longue durée en CDI, au SMIC et à temps choisi, afin de réaliser des travaux utiles localement mais non réalisés car jugés peu rentables pour le marché classique.
Au démarrage du projet, le territoire définit le nombre d’emplois supplémentaires nécessaires pour éradiquer localement la privation d’emploi. Il détermine ainsi combien d’EBE doivent être créées pour produire ces emplois.

Qu’est-ce qu’une entreprise à but d’emploi (EBE) ?

Une entreprise à but d’emploi (EBE) est une entreprise de l’économie sociale et solidaire (ESS) conventionnée qui a pour fonction première de produire des emplois adaptés aux personnes qu’elle embauche.
Les emplois qu’elle produit sont dits supplémentaires ou complémentaires, autrement dit, ils ne concurrencent pas les emplois existants sur le territoire et viennent en soutien du tissu économique local. Ces structures peuvent être créées ad hoc ou bien être portées par des entreprises existantes (structures de l’insertion par l’activité économique, entreprises adaptées…) qui souhaitent développer leurs outils de lutte contre la privation d’emploi.
Mairie du 20e

Qu’est-ce que le Comité Local pour l’Emploi (CLE)

Le Comité Local pour l’Emploi est le pilote du projet sur le territoire. Il est présidé par l’élu local référent (Maire, Président de la communauté de communes…) et réunit l’ensemble des acteurs volontaires du territoire pour mettre en œuvre le droit d’obtenir un emploi.

Comme est financé le dispositif ?

Il s’agit de rediriger les budgets publics issus des coûts de la privation d’emploi pour financer les emplois manquants en assurant de bonnes conditions de travail. Ces fonds proviennent de l’État, des conseils départementaux et régionaux, des communautés de communes volontaires entrées dans l’expérimentation et des organismes publics et privés volontaires. Il s’agit du transfert d’un budget existant et pérenne sans coût supplémentaire pour la collectivité.

Pourquoi une action spécifique à destination des chômeurs de longue durée ?

Un chômeur de longue durée est un actif au chômage depuis plus d'un an. En 2020 en France, 2,9% de la population active était au chômage de longue durée. Cela représentait 855 000 personnes. Parmi eux, près de la moitié sont chômeurs de très longue durée, (au chômage depuis 2 ans ou plus).
Le chômage de longue durée est en hausse depuis 2008. Et il est lourd de conséquences pour les personnes concernées.

Témoignages

Avec d’autres demandeurs d’emploi en attente de recrutement, nous avons participé à des permanences hebdomadaires organisées par l’équipe projet avant notre entrée dans l’EBE. Ce sont des moments informels très importants car ils permettent de sortir de l’isolement du chômage de longue durée. Nous avons également appris à faire des études de marché, afin de développer des activités nouvelles pour l’EBE. C’était extrêmement intéressant car cela nous a permis d’appréhender tous les aspects d’un projet que l’on mène à bien.
Jean-Philippe Constantinou
Salarié de l'EBE Elan Jouques, dans le « Territoire zéro chômeur de longue » durée du 13e arrondissement

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations