Ville de Paris

Service

La Charte de la démocratie locale du 20e est adoptée

Mise à jour le 17/03/2022
À l’occasion du conseil d’arrondissement du 9 mars 2022, la Charte de la démocratie locale du 20e arrondissement a été adoptée. Elle définit les nouvelles modalités de fonctionnement de la participation citoyenne à l’échelle locale.

Les engagements et principes de la participation citoyenne dans le 20e

Afin d’élargir la participation à la démocratie locale, la mairie du 20e arrondissement a décidé en début de mandature, en 2020, de lancer les Rencontres Citoyennes afin de recueillir les avis et attentes des habitantes et habitants de l’arrondissement. De cette concertation découle le lancement des nouveaux conseils de quartier qui favorisent une plus grande diversité des profils, des âges et des parcours de leurs membres ; ainsi que la Charte de la démocratie locale du 20e arrondissement.
Articulée autour de cinq articles, la Charte énonce de façon précise les modalités d’expression, d’implication et de proposition de projets à l’échelle locale par et pour les habitantes et habitants du territoire.
La présente charte s’inscrit dans la droite ligne des engagements de la majorité du 20e arrondissement de faire vivre une démocratie locale active, accueillante et respectueuse des différentes sensibilités des habitantes et habitants.

Si la démocratie participative donne par le vote un mandat aux élu·e·s pour porter une politique et des projets, ce système auquel je suis particulièrement attaché, doit s’articuler avec une participation citoyenne vivante dans tous les quartiers au plus près des préoccupations quotidiennes des habitantes et habitants.

Éric Pliez
MAIRE DU 20E ARRONDISSEMENT
Outre la définition du fonctionnement des instances de démocratie participative, tels que les conseils de quartier ou Conseil Citoyen par exemple, ce texte propose aux habitantes et habitants des nouveautés leur permettant de s’impliquer dans leur vie de quartier et de prendre des responsabilités à l’échelle locale.

Les nouveautés de la Charte de la démocratie locale

L’une des premières nouveautés de la Charte concerne la création de l’Observatoire de la Démocratie locale. Cette nouvelle instance veillera à la bonne application des engagements de la Charte en toute transparence et à son appropriation par les habitantes et habitants. Le maire du 20e arrondissement, Éric Pliez, pourra également solliciter, à travers des lettres de missions, l’observatoire afin qu’il rende un avis et des propositions concrètes de mise en œuvre (voir la note explicative sur l’Observatoire).
Les Kiosques citoyens sont également une nouveauté adoptée dans la Charte de la Démocratie Locale. Situés au sein de plusieurs structures actives dans la vie locale, ils auront pour vocation de devenir des lieux où les habitantes et les habitants pourront proposer des suggestions sur l’animation et le cadre de vie de leur quartier. Ces réflexions seront transmises aux élu·e·s et aux conseils de quartier pour avis.

« En m’élisant maire du 20e arrondissement vous m’avez confié un mandat et des responsabilités fortes. Par cette charte, je vous propose d’assumer à votre tour de nouvelles responsabilités et des possibilités de vous impliquer, à l’échelle que vous choisirez, dans la vie de notre arrondissement. »

Éric Pliez
Maire du 20e arrondissement

L’histoire de la démocratie locale du 20e arrondissement

Le 20e arrondissement est le premier des arrondissements à avoir mis en place les conseils de quartier en 1995 et se place ainsi donc comme précurseurs à l’échelle de Paris en termes de Démocratie participative.

Éric Pliez
maire du 20e arrondissement
Avec 200 000 habitantes et habitants, plus de 800 associations inscrites à la Maison de la Vie Associative et Citoyenne et l’un des territoires le plus dense de Paris ; le 20e arrondissement est un secteur dynamique et foisonnant, qui a toujours misé sur ses citoyens pour améliorer la vie du quartier !
Dès 1995, le 20e lançait les conseils de quartier (rendu obligatoire en 2002), les marches exploratoires, les réunions d’informations et de concertation.
En 2008, c’est même le budget participatif qui est lancé pour la première fois en France dans le 20e, pour permettre aux habitants de prioriser les interventions sur le territoire avec les services. La mise en place de ce dispositif sur tout Paris en 2014 par Anne Hidalgo a permis d’aller encore plus loin dans la démarche grâce à des budgets augmenté et un soutien politique fort.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations