Ville de Paris

Actualité

La police municipale dans le 20e

Mise à jour le 17/02/2022
La police municipale est une police de proximité qui intervient tous les jours, 24h/24. Les Parisiennes et Parisiens peuvent rencontrer les agents de la police municipale sur des parcours définis et à des points précis, appelés totems. Retrouvez ici les dates et horaires de rencontre pour le 20e.
Le point de rencontre pour dialoguer avec la police municipale
Les totems « Rencontrez votre police municipale » marquent les points de rencontres avec les agents de la Police municipale. Ils permettent aux riverains de venir échanger avec les agents pour leur faire part de leurs remarques et leurs doléances en matière de sécurité et de tranquillité publique.

Où et quand rencontrer la police municipale dans le 20e ?
📍 Square des Saint-Simoniens, 1 Rue Pixérécourt
📅 Lundi, mardi, jeudi et vendredi de 18h à 18h30

Les missions de la Police Municipale Parisienne

La police municipale parisienne est une police qui intervient 24h/24, 7 j/7, au plus près des habitantes et des habitants. Elle est également joignable au 3975 (24h/24, 7 j/7).
Son objectif est d’assurer une présence sur la voie publique. Cela concerne la protection routière (tout ce qui concerne les infractions routières), mais aussi la tranquillité et la salubrité publique.
Les policières et les policiers municipaux patrouillent à pied ou à vélo pour sécuriser et apaiser les quartiers et veiller au partage de l'espace public.
Elle a 3 missions principales :
  • La prévention : la police municipale sera une police de la prévention, du dialogue et de la médiation, au plus proche des jeunes et personnes vulnérables.
  • La sécurisation : la police municipale assure une présence visible et rassurante dans l’espace public, aux horaires et lieux où l’insécurité est la plus sensible (soirs, week-ends, etc.).
  • La sanction : la police municipale poursuit sa lutte contre toutes les incivilités (jets de mégots, épanchements, dépôts sauvages, nuisances sonores, sécurité routière, stationnement sauvage). Pour rappel, chacune de ces incivilités peut être sanctionnée par une amende allant de 35 € à 135 €.
    Verbalisations en 2020 : 1 305 954 PV ; au 1er semestre 2021 : 535 508 PV.
La police municipale parisienne est une police de proximité, pas une police d’intervention urgente.

Le détail de ses missions

  • tranquilliser les quartiers, les équipements sensibles et les grands événements festifs, culturels ou locaux (brocantes…) et manifestations par sa seule présence
  • lutter contre toutes les formes d’incivilités du quotidien (dépôts sauvages, épanchements d’urine, jets de mégot, nuisances sonores, étalages-terrasses, règlement des espaces verts, vandalisme, tags, etc.), incivilités comme le bruit dans les rues et dans les espaces verts causé par des passants, des véhicules, etc
  • protéger et surveiller les bâtiments et espaces verts municipaux, les fermer en urgence lors d’intempéries, effectuer une veille résidentielle nocturne et une veille sur les équipements municipaux, sécuriser les territoires municipaux à forte fréquentation touristique
  • accompagner les citoyens dans leurs déplacements, c’est-à-dire assurer la protection routière (contrôle du stationnement gênant, respect des voies de bus, des pistes cyclables, des couloirs vélos, etc.), préserver la sécurité des piétons (refus de priorité, trottinettes électriques, etc.)
  • faire respecter les normes antipollution (vignettes Crit’air), le partage de l’espace public (trottoirs, règlementation des étalages et terrasses, espaces verts, piétonnisation, Paris Respire, etc.)
  • assister les publics vulnérables et fragilisés, personnes âgées ou en situation de handicap, mettre à l’abri les personnes sans domicile, trouver des foyers pour les migrants et les mineurs non accompagnés, prévenir les rixes, accompagner les dépôts de plainte (enfants, femmes victimes de violences, personnes LGBTQI+ victimes de discriminations, etc.).

La police municipale parisienne permet à la police nationale de se recentrer sur ses missions prioritaires, et donc de faire davantage pour la sécurité des Parisiens.

La création de la police municipale se fait donc dans le strict respect de la répartition actuelle des pouvoirs entre la maire de Paris et le préfet de police. Il n’y aura aucune remise en cause des pouvoirs du préfet de police, qui demeure l’autorité principale en matière de sécurité à Paris.
Au contraire, la police municipale permet à la police nationale de se recentrer sur ses missions prioritaires et donc de faire davantage pour la sécurité des Parisiens (la lutte contre la délinquance, le trafic de stupéfiants, le proxénétisme, les cambriolages, les agressions, la lutte contre le terrorisme, etc.). Le préfet de police continue d’être l’autorité en charge des manifestations revendicatives à Paris.
La Ville organise de grandes campagnes de recrutement en détachement et par concours
La Police Municipale Parisienne pourra également compter sur une cinquantaine d’agents d’accueil et environ 15 médiateurs pour un effectif total de 160 agents.
Police municipale 20e
Mairie du 20e

L'organisation de la Police municipale parisienne

La Police municipale parisienne est organisé autour d'un état-major et de 17 divisions : une part arrondissement.
Les Policières et Policiers municipaux sont le résultat de la fusion dans un même corps des Inspecteurs de Sécurité de la Ville de Paris (ISVP) et des Agents de Surveillance de Paris (ASP).
Les Agent d'Accueil et de Surveillance (AAS), qui sont agents des parcs et jardins, agents des mairies médiateurs voient leur corps maintenu au sein de la nouvelle Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection (DPMP).
La DPSP est de venu la DPMP
À l'occasion de la création de la Police municipale parisienne, la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection (DPSP) est devenue la Direction de la prévention, de la sécurité et de la protection (DPMP).

La formation de la Police municipale

La ville de Paris accorde une grande importance à la formation des futurs policiers municipaux. Une école de formation spécifique a été créée. La Ville de Paris a souhaité intégrer à la formation initiale des agents 4 modules spécifiques prioritaires : une formation aux gestes qui sauvent, une contre le harcèlement de rue, une contre les violences faites aux femmes et une contre les LGBTphobies. S’ajoute à cela des formations complémentaires obligatoires, véritable spécificité parisienne sur : la lutte contre les discriminations (sensibilisation aux questions du handicap, à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme) l’aide aux victimes, la prévention des rixes, l’accompagnement des publics en grande précarité, etc.

Les relations avec la Police nationale

La coordination avec la Police Nationale sur le terrain est priorité. Dans le 20e arrondissement, ce travail commun entamé de longue date avec le commissaire Rigon se poursuit. Il donne des résultats très satisfaisants : plusieurs opérations communes chaque semaine, instance de travail commune telles que la cellule écoute, la Cellules d'Echanges d'informations NOminatives Mineurs En Difficultés (CENOMED), Groupe de Partenariat Opérationnel (GPO), réunions avec des collectifs d’habitants, etc.
Lire aussi : Commissariat du 20e
Police municipale 20e
Mairie du 20e

Les effectifs dans le 20ème arrondissement

La Police Municipale regroupe désormais les inspecteurs de sécurité de la Ville de Paris (ISVP) et les agents de la surveillance de Paris (ASP).
Le 20e arrondissement sera l’une des 3 divisions territoriales les plus importantes de la capitale (avec le 18e et le 19e arrondissement) avec l’ensemble des effectifs réunis pour l’heure Boulevard Mortier. En Janvier 2022, 76 policiers municipaux étaient déjà affectés à la division du 20e.
Les policiers et policières municipaux patrouillent à pied et à vélo dans tout l'arrondissement pour sécuriser et apaiser les quartiers et veiller au partage de l’espace public.

Plus d'infos

MA20

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations