Ouvrir la recherche
Actualité

Les Journées du Patrimoine 2021 dans le 20e

Mise à jour le 09/09/2021
En 2021, les Journées européennes du patrimoine se tiennent samedi 18 et dimanche 19 septembre. Cet événement culturel, célébré dans une cinquantaine de pays européens, est placé sous le thème « Patrimoine pour tous ». C’est l’occasion rêvée pour redécouvrir le 20e arrondissement !

Parcours street art dans le 20e

Balade Street Art : 18 et 19 septembre
Mairie du 20e
Dédié aux cultures urbaines, le Centre Paris Anim’ Ken Saro-Wiwa propose un parcours sonore autour du street art dans le 20e, à (re)découvrir dans le cadre des journées européennes du patrimoine 2021. Le parcours peut-être suivi par l’intermédiaire de la webapplication« Creapolis ».
En complément, le centre met également à disposition des audio-guides à venir récupérer sur place.

Dates et horaires

18 et 19 septembre 24h/24 via l’application, et le 18 septembre de 10h à 18h en passant par le centre.

Lieu

Centre Paris Anim' Ken Saro-Wiwa
63 rue Buzenval
75020 Paris
Métro
Buzenval, ligne 9
Velib
Station 20007, 52 rue buzenval
Station 20012, 90 rue buzenval
Station 20116, 53 rue des haies
La mairie du 20e dispose de 2 murs à programmation gérés par l’association Art Azoi, où des fresques de street art sont renouvelées régulièrement : Mur du Square Henri Karcher (165 rue des Pyrénées), mur du Pavillon Carré de Baudouin (121 rue de ménilmontant).
Le centre Paris Anim’ Ken Saro-Wiwa dispo également de son propre mur à programmation sur le devant du bâtiment (63, rue Buzenval 75020 Paris)

Balades Sonores dans le 20e

Balade sonore dans le 20e
©des cris des villes
L’association des cris des villes a comme intention, à son échelle, de développer l’esprit critique sur l’espace, de lutter contre les formes de domination liées à l’espace public, d’agir pour le droit à la ville pour toutes et tous et de s’appuyer sur des démarches collectives tout en essayant également d’en impulser de nouvelles. Elle s’inscrit dans des démarches dont les objectifs sont la transformation de micro-espaces avec les habitantes et les habitants et la construction de savoirs et savoir-faire autour de la ville et de l’espace.
Dans le cadre des journées européennes du patrimoine, l’association propose 3 sessions de balades sonores

Date et horaires

Le samedi 18 septembre :

Lieu

  • Balade sonore Place des Fêtes - Compans - Pelleport à 11h
  • Balade sonore Banane - Amandiers - Ménilmontant à 11h
  • Balade sonore Place des Fêtes - Compans - Pelleport à 15h

Le livre d'artiste sort de sa réserve à la Médiathèque Marguerite Duras

Médiathèque Marguerite Duras
Médiathèque Marguerite Duras
La médiathèque vous invite à découvrir sa collection de livres d’artistes (livres remarquables et singuliers, pièces uniques, tirages limités…) et à venir rencontrer des artistes samedi 18 septembre 2021 de 10h30 à 17h30.

Programme

  • 10h30-12h30 - Atelier " cartes pop-up mobile" parents-enfants avec l’artiste plasticienne Camille Renault
Découverte de ses livres d’artistes et fabrication de « pop-up mobiles » en fil et volume à la manière de Numéro, Point virgule et Brins continus
Enfants à partir de 6 ans accompagnés d'un parent - sur inscription
  • 10h30-11h30 - Présentation commentée d’une sélection de livres d'artistes de la médiathèque, par les bibliothécaires
Sur inscription - Tout public (dés 12 ans)
  • 14h30-16h30 - Initiation libre à l’impression sur papier (linogravure) avec l'auteure-artiste Charlotte Mollet
Entrée libre - Tout public (dés 7 ans)
  • 14h-17h30 - Salon du livre d’artiste - Expo-Vente, découvertes, rencontres avec des artistes
Entrée libre - Tout public

ARTISTES INVITÉS

Avec la participation de la Librairie du Ciel.
La collection de livres d'artiste de la médiathèque Marguerite Duras est consultable sur rendez-vous le reste de l'année, n'hésitez pas à venir découvrir ces merveilles !
Médiathèque Marguerite Duras
115, rue de Bagnolet
75020 Paris
Bus
26, 64, 76, Traverse de Charonne
Métro
Porte de Bagnolet, ligne 3 / Gambetta, ligne 3 / Alexandre Dumas, ligne 2 / Marie de Miribel, tram T3b

Le Centre Wangari Muta Maathai fête l’architecture

Journée du patrimoine Centre Paris Anim’ Wangari Maathai
Centre Paris Anim’ Wangari Maathai
Le Centre Wangari Muta Maathai fête l’architecture en ouvrant ses espaces au publics par des visites guidées et gratuites effectuées par les architectes de l’agence Bruther.
« Le bâtiment s’implante dans le quartier Saint Blaise qui est l’un des plus denses d’Europe. Le sol est une ressource précieuse d’où la proposition d’un bâtiment compact qui se déploie verticalement (…) et qui met en relation les différents équipements du quartier »
Stéphanie Brue, architecte

Date et horaires

Samedi 18 septembre
Visite de 45 minutes
Toutes les heures : 14h, 15h, 16h, 17h
Gratuit et sur inscription à [cpa.wangari puis paris.ifac.asso.fr après le signe @]pcn.jnatnev@cnevf.vsnp.nffb.se[cpa.wangari puis paris.ifac.asso.fr après le signe @]

Lieu

Centre Paris Anim' Wangari Maathai
13-15 rue Mouraud
75020 Paris
Complément d'adresse

Transports : Tram : Porte de Montreuil (3b)

Métro
Maraîchers, ligne 9
Velib
Station 20118, 100 rue des orteaux
Station 20011, 103 rue des pyrennees
Station 20017, 69 rue saint blaise

Les Damnés de la Commune - Projection du film dans le parc de Belleville en présence du réalisateur Raphaël Meyssan

© cinétévé
Les Damnés de la Commune nous plongent dans la révolution parisienne de 1871, avec les mots et les images de l’époque. 150 ans après leur publication, les gravures prennent vie. Elles sont l’unique matière de cet incroyable film d’animation qui donne à voir l’époque telle qu’elle se voyait elle-même.
Le réalisateur Raphaël Meyssan nous plonge au cœur de cette révolution singulière, grâce à un étonnant dispositif esthétique. Construit autour de gravures d’époque, ce film est une adaptation virtuose de son roman graphique éponyme.
On découvre la Commune à hauteur femme, à travers le témoignage de Victorine, qui s’engage à cœur perdu dans la révolution. On tremble avec elle, face aux soldats qui s’apprêtent à tirer sur la foule de Montmartre, le 18 mars 1871. On vibre au milieu de ce peuple qui proclame la Commune sur le parvis de l’Hôtel de Ville. On s’indigne de ce gouvernement réfugié à Versailles qui refuse de reconnaître les élections et bombarde Paris. On s’enthousiasme avec ces femmes qui se réunissent le soir dans les églises occupées et appellent à défendre la révolution. On est sidéré par les massacres méthodiques commis par les versaillais durant la Semaine sanglante. On est bouleversé par ces femmes et ces hommes qui ont résisté jusqu’au bout au nom d’un idéal qu’ils pensaient plus grand que leurs propres vies.
Ils ont eu 72 jours pour renverser l’histoire. L’histoire les a emportés. Ce film raconte l’épopée des communards, celle des damnés de la Commune.
Avec les voix de Yolande Moreau (Victorine) et Simon Abkarian (le narrateur). Et la participation exceptionnelle de François Morel, André Dussollier, Fanny Ardant, Denis Podalydès, Mathieu Amalric, Charles Berling, Sandrine Bonnaire, Anouk Grinberg, Arthur H, Felix Moati, Michel Vuillermoz, Jacques Weber.
1h27, ARTE France - Cinétévé, 2021.
Réalisé par Raphaël Meyssan.
Scénario de Raphaël Meyssan avec la participation de Marc Herpoux.
Musique de Yan Volsy et Pierre Caillet.
Une production de Fabienne Servan Schreiber et Sandrine Manciet.
Une projection en plein air réalisée par la fabrique documentaire

« Un documentaire historique, une aventure graphique inédite, un vaste rêve humaniste, une tragédie immersive qui réussit son pari sur tous les tableaux »

Télérama

« Un rendez-vous exceptionnel avec la Commune de Paris »

Le Monde

« Une époustouflante immersion aux côtés des insurgés »

L’Humanité

« À ne pas manquer »

Les Inrockuptibles

Biographie de l’artiste

Raphaël Meyssan est graphiste, auteur, scénariste et réalisateur. Il a écrit Les Damnés de la Commune, un roman graphique en trois tomes (Éditions Delcourt, 2017-2019), qu’il a adapté dans un film d’animation (Arte France et Cinétévé, 2021, 1h27).

Date et horaire :

Dimanche 19 septembre à 20h (en cas d’intempérie, report le vendredi 24 septembre)

Lieu

Amphithéâtre du parc de Belleville, rue piat
Pass sanitaire demandé (+18 ans) – Masque obligatoire (+11 ans)
Parc de Belleville
47 rue des Couronnes
75020 PARIS
Complément d'adresse

Accès : rue des Couronnes, rue Piat, rue Julien-Lacroix, rue Jouye-Rouve (20e)

Métro
Pyrénées, ligne 11
Velib
Station 20113, 30 rue piat
Station 20040, 57 & 36 rue julien lacroix
Station 20039, 44 boulevard de belleville
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Fausse Commune, spectacle de théâtre immersif et interactif

Fausse Commune
© Jeanne Guillot
Dans le cadre des journées européennes du patrimoine, la mairie du 20e vous propose de découvrir Fausse Commune de la compagnie Espère un peu, spectacle théâtral, choral et déambulatoire inspiré de l’insurrection parisienne de 1871.
Le spectacle Fausse Commune ne célèbre pas la Commune de Paris : il s’en souvient, la chatouille et la questionne pour connaître ce qui est si mal enseigné ou si peu, pour garder en mémoire cette déchirure jamais pansée et mieux comprendre le présent. Il mêle l’histoire à la fiction avec irrévérence, humour et liberté. Jouant avec des procédés de narration multiples et des outils théâtraux variés comme le théâtre d'objet, le jeu immersif, le geste corporel et la chanson, il nous divertit autant qu'il nous confronte, pour nous inviter à réfléchir à ce que nous savons et que nous tenons pour vrai.
Le spectacle aura lieu dans la mairie du 20e, édifice construit entre 1887 et 1897 par l’architecte Claude Augustin Salleron.

Biographie de l’artiste/compagnie

Sophie Bricaire et Pauline Labib-Lamour travaillent comme metteuses en scène, collaboratrices artistiques et dramaturges. Ensemble, elles ont écrit et mis en scène Charge d’âme (finaliste du Prix Théâtre 13) et Fausse Commune.

Date et horaires

Samedi 18 septembre à 18h (arrivée conseillée à 17h45)

Lieu

Salle des fêtes de la mairie du 20e
Accès sur présentation du pass sanitaire
Mairie du 20e arrondissement
6 place Gambetta
75020 PARIS
Complément d'adresse

Pavillon Carré Baudouin, lieu d'expositions culturelles

121, rue de Ménilmontant

75020 Paris

Bus
Lignes 60, 61, 64, 69, 102 : arrêt Gambetta-Mairie du 20e
Lignes 26 et 64 : arrêt Gambetta-Pyrénées
Métro
Gambetta, ligne 3 et 3bis
Tramway
Porte de Bagnolet, ligne T3b

Inscriptions

Inscription obligatoire via la compagnie.

Exposition Les Damnés de la Commune, dans l’atelier de Raphaël Meyssan

Mairie du 20e
C’est une révolution effacée du récit national : la Commune de Paris de 1871. Cette insurrection oubliée s’invite dans le salon d’honneur de la mairie du 20e arrondissement à travers une exposition sur le travail hors du commun de Raphaël Meyssan qui lui a consacré trois romans graphiques et un film d’animation : Les Damnés de la Commune.
Écrite par l’historien Bertrand Tillier, l’exposition nous fait entrer dans l’atelier de Raphaël Meyssan et nous permet de comprendre son processus créatif. En utilisant les mots et les gravures de l’époque, l’auteur et réalisateur a construit une œuvre personnelle qui a d'abord pris la forme d'une bande dessinée, puis d'un film d'animation. L’exposition nous plonge dans l’effervescence parisienne. On y rencontre un communard inconnu, Lavalette, dont l’auteur était le voisin dans le temps. On y croise des personnalités de la Commune : Louise Michel, Delescluze, Dombrowski… On suit l’enquête dans les archives pour faire ressurgir cette histoire oubliée. Et l’on découvre comment Raphaël Meyssan a réussi, au terme de dix années de travail, à concevoir une bande dessinée sans savoir dessiner et à réaliser un film d’animation uniquement avec des gravures du XIXe siècle.
L’exposition est proposée par la Mairie du 20e arrondissement de Paris et les Éditions Delcourt, en partenariat avec l’Office du tourisme et des congrès de Paris.

Biographie de l’artiste

Raphaël Meyssan est graphiste, auteur, scénariste et réalisateur. Il a écrit Les Damnés de la Commune, un roman graphique en trois tomes (Éditions Delcourt, 2017-2019), qu’il a adapté dans un film d’animation (Arte France et Cinétévé, 2021, 1h27). Les livres et le films sont constitués exclusivement de gravures de l’époque de la Commune de Paris.

Date et horaires

Du 4 septembre 2021 au 16 octobre 2021, aux horaires d’ouverture de la mairie du 20e

Lieu

Salon d’honneur de la mairie du 20e
Mairie du 20e arrondissement
6 place Gambetta
75020 PARIS
Complément d'adresse

Pavillon Carré Baudouin, lieu d'expositions culturelles

121, rue de Ménilmontant

75020 Paris

Bus
Lignes 60, 61, 64, 69, 102 : arrêt Gambetta-Mairie du 20e
Lignes 26 et 64 : arrêt Gambetta-Pyrénées
Métro
Gambetta, ligne 3 et 3bis
Tramway
Porte de Bagnolet, ligne T3b

Balades à la découverte du patrimoine du 20e

Paris 20e vue du ciel
À l'occasion des Journées européenne du patrimoine, découvrez le patrimoine du 20e arrondissement sur notre application de balade. Dans le cadre du budget participatif, les Parisiennes et les Parisiens ont proposés puis votés en faveur de projets de mise en valeur du patrimoine, parfois mal connu des habitantes et des habitants eux-mêmes.
Le projet de valorisation du patrimoine du 20e a mobilisé de nombreux habitantes et habitants, des associations et les services de la Ville de Paris. Les différents parcours de balades permettent de découvrir une centaine d’édifices et de sites grâce à une application cartographique géolocalisable, Capgéo.
L’exploration de l'arrondissement à travers son patrimoine, évocation de l’histoire et de ses habitants, a pu se faire grâce aux riches collections et fonds d’archives que conservent la Ville de Paris, notamment les Archives de Paris, la Commission du Vieux Paris, la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, la Bibliothèque de l’Hôtel de Ville, mais aussi d’autres partenaires habituels comme la Bibliothèque nationale de France et les Archives nationales.
Exemple de balade thématique : avec "l'esprit des villages", au cours d'une balade en 22 étapes, promenez vous de l'ancien village de Belleville à celui de Charonne, et découvrez ces lieux si emblématiques du 20e que sont par exemple le Pavillon Carré de Baudouin ou le Cimetière du Père Lachaise
Le Pavillon Carré de Baudouin
121 rue de Ménilmontant

À l'origine lieu de villégiature, il tient son nom d'un de ses premiers propriétaires, Nicolas Carré de Baudouin, qui en hérite en 1745. Inspiré d'une villa italienne, il est construit en plusieurs étapes. Entre 1836 et 1852, une période de transition s'ouvre avec l'œuvre des sœurs de la charité de Saint-Vincent-de-Paul qui y fondent l'asile des petits orphelins. Les sœurs tiendront le lieu jusqu'en 1971, avec un centre médico-social, puis un foyer de jeunes travailleurs en difficulté. Sous l'impulsion de la municipalité du 20e, la Ville de Paris acquiert le domaine en 2003. La façade du bâtiment est alors inscrite à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques valorisant ainsi le premier établissement culturel de l'arrondissement.

Dédié à la création contemporaine locale, nationale et internationale, le Pavillon Carré de Baudouin est géré par la Mairie du 20e arrondissement. Le maire Éric Pliez souhaite que les événements artistiques et culturels présentés dans le lieu s'inscrivent dans l'actualité créative de l'arrondissement selon un principe de gratuité et d'accessibilité au plus grand nombre.

Le mur extérieur du Pavillon Carré de Baudouin est investi par un artiste pour le lancement de chaque exposition. La programmation est gérée par l'association Art Azoï qui invite des artistes.

En ce moment au pavillon : exposition « Happy Together, Gilles Balmet et sa collection »
Le Cimetière du Père-Lachaise
16, rue du Repos

Le cimetière du Père Lachaise tient son nom du confesseur du roi Louis XIV, le père François d’Aix de La Chaise. Il s’agit de la nécropole la plus prestigieuse et la plus visitée de Paris. Située dans le 20e arrondissement de la capitale, elle s’étend sur 44 hectares et totalise 70 000 concessions. La conception du cimetière mêle parc à l’anglaise et lieu de recueillement. Tous les styles de l’art funéraire sont représentés : tombe gothique, caveau haussmannien, mausolée à l’antique… Sur les chemins verdoyants, le visiteur croise les sépultures d’hommes et de femmes célèbres : Honoré de Balzac, Guillaume Apollinaire, Frédéric Chopin, Colette, Jean-François Champollion, Jean de La Fontaine, Molière, Yves Montand, Simone Signoret, Jim Morrison, Alfred de Musset, Edith Piaf, Camille Pissarro, Oscar Wilde.

Paris.fr ne fait aucun suivi publicitaire et ne collecte aucune donnée personnelle. Des cookies sont utilisés à des fins statistiques ou de fonctionnement, ainsi que d'analyse (que vous pouvez refuser ici), nous permettant d'améliorer le site en continu.

Plus d'informations